Conakry : Des tirs entendus à Kaloum, toutes les issues bloquées

0
271

Conakry-Guinée : Des tirs à l’arme automatique ont été entendus, dans la Commune de Kaloum, base de l’administration guinéenne dont la Présidence de la République, la Primature, l’Assemblée nationale, des ministères, plusieurs ambassades, les banques.

Selon certains habitants de Kaloum, les tirs nourris ont commencé à 6h, d’autres disent à 8h. Même qu’ils sont terrés à leurs domiciles. Les rues sont désertes. Des bérets rouges «visiblement mécontents, vident les chargeurs de leurs armes» en sillonnant les ruelles.

La principale entrée de Kaloum, le Pont 8 novembre, serait barricadée par des hommes en treillis militaires de la garde présidentielle.

Selon d’autres informations, des tirs d’armes automatiques sont entendus au camp Makambo, base de la garde présidentielle, sis à Boulbinet.

Des tirs auraient été entendus dans le camp Camayenne, ex-camp Boiro, dans la commune de Dixinn, à un jet de pierres du Pont 8 novembre.

Des renforts du camp Samoreyah de Kindia seraient aussi en route pour la capitale Conakry.

Il parait que l’ambassade de France demande à ses ressortissants de rester à la maison car ” des combats se déroulent autour du palais présidentiel “ a-t-elle transmise comme message d’alerte aux français vivant Guinée.

Toutefois, il faut préciser que pour le moment les causes réelles de ces bruits de bottes de la grande muette.

Nous y reviendrons.