Détenus politiques dans les prisons du pays : 79 personnes libérées

0
245

Conakry-Guinée : Conformément au septième communiqué des hommes forts du pays statuant sur la libération de détenus politiques sur toute l’étendue du territoire national, les avocats des détenus politiques ont entamé ce mardi 7 septembre, au lendemain de cette annonce, les démarches qui visent à libérer ces personnes.

C’est dans cette option que le pool d’avocats avec à sa tête l’ancien bâtonnier Me Mohamed Traoré a rencontré à la chancellerie le secrétaire général du ministère de la Justice, en présence du procureur général Mamady Diawara et du directeur de l’administration pénitentiaire.

Selon cet avocat, il s’agit de personnes considérées comme étant arrêtées en raison de leur opinion politique où des personnes qui ont pris part à des mouvements de protestation. «Il y a également le dossier des militaires. Dans un premier temps, nous nous sommes entendus sur deux listes concernant des détenus civils qui relèvent des tribunaux de Dixinn et de Mafanco. En ce qui concerne ces deux listes, l’ordre de mise en liberté a été déjà signé par le procureur général et ces personnes-là peuvent être libérées incessamment. En ce qui concerne les militaires comme ils sont nombreux et disséminés à travers le pays, pour ne pas prendre le risque d’en oublier certains, nous avons décidé de nous retrouver prochainement pour pouvoir les recenser tous. Un appel a été lancé au procureur général de Kankan, afin qu’il essaye de voir dans son ressort s’il y a des détenus qui sont concernés et transmettre rapidement la liste. Il y a une première liste de 79 personnes. Cela concerne les dossiers comme peut appeler  »Ousmane Gaoual et autres » pour la deuxième liste, il s’agit des personnes arrêtés dans le cadre des mouvements de protestations et ce dossier concerne le tribunal de Mafanco» a fait savoir Me Traoré.

Moïse Rama fils