Putsch en Guinée : L’inter Centrale Syndicale CNTG-USTG prend acte de la chute d’Alpha Condé

0
275

Conakry-Guinée : Ce mercredi 8 septembre à la Bourse du travail, le mouvement syndical guinéen, notamment l’inter centrale CNTG- USTG, à travers la voix d’Amadou Diallo, a déclaré prendre acte du renversement du pouvoir du président Alpha Condé par la junte pilotée par le Colonel Mamady Doumbouya le dimanche 5 septembre.

L’inter Centrale Syndicale CNTG-USTG a également salué la volonté exprimée des nouvelles autorités de mettre en place un processus de concertation inclusive de tous les acteurs politiques, économiques et sociaux en vue de permettre à notre pays de se doter d’institutions fortes et crédibles.

«Face aux événements survenus le 5 Septembre 2021, le Mouvement Syndical tout en prenant acte de la nouvelle donne, salue l’atmosphère de calme et de paix ayant prévalu sur l’ensemble du territoire national suite au changement de régime; se félicite que ce changement n’a pas porté atteinte aux Droits du Travail et aux Libertés syndicales consacrés par les Conventions de l’Organisation Internationale du Travail et les Lois de notre pays», déclare-t-il et de formuler des demande à la junte militaire dirigée par le Lieutenant-Colonel Mamady Doumbouya.

«Salue également la volonté exprimée des nouvelles autorités de mettre en place un processus de concertation inclusive de tous les acteurs politiques, économiques et sociaux en vue de permettre à notre pays de se doter d’institutions fortes et crédibles. Pour rendre la nouvelle transition utile et profitable à tous les guinéens, le Mouvement Syndical demande au Comité National de Rassemblement pour le Développement (CNRD) :

  • – De mettre en place  une Gouvernance vertueuse à travers des réformes courageuses qui permettront d’offrir des opportunités d’emplois décents à tous les guinéens/es sans discrimination, ni exclusion d’aucune sorte et en lien avec les Objectifs du Développement Durable des Nations-Unies, notamment en son Objectif 8; de moraliser l’Administration Publique pour la débarrasser définitivement du clientélisme et du népotisme, sources de frustrations et d’injustice sociale ; de veiller à l’indépendance de la Justice ;
  • D’engager une lutte sans merci contre les bandits à cols blanc qui ont mis à terre l’économie de notre pays  et appauvris nos populations; de revoir à cet effet, le train de vie de l’Etat pour orienter les économies faites vers des besoins prioritaires et essentiels du pays que sont entre autres : l’Education, la Santé, les routes, l’Environnement…etc.
  • De faire du Dialogue social, le Moyen par excellence de promotion de la Démocratie et du respect des Droits des travailleurs/ses. La CNTG demande à cet égard aux nouvelles autorités de tout mettre en œuvre pour rendre fonctionnel, les structures de dialogue social en vue de prévenir les conflits collectifs pouvant affecter la paix dans notre pays en général et dans le monde du Travail en particulier. Il encourage aussi les nouvelles Autorités à préserver les emplois de tous les travailleurs/ses relevant des Institutions républicaines dissoutes moment. Le Mouvement Syndical demande au CNRD de prendre des mesures urgentes pour protéger les citoyens contre les coupures de route», a plaidé porte-parole de l’inter Centrale Syndicale CNTG-USTG Amadou Diallo au nom des siens.

Moïse Rama Fils