Concertations nationales : les patrons des sociétés minières et le patronat s’expriment !

0
248

Conakry-Guinée : Les prises de contact avec les nouvelles autorités du pays continuent de marquer les esprits. Après deux jours de concertation avec les acteurs politiques, de la société civile, les confessions religieuses, les coordinations régionales et la diaspora, le Comité national du Rassemblement et du développement (CNRD) s’est entretenu ce jeudi 16 septembre à Conakry avec les patrons des différentes sociétés minières y compris les présidents des différentes organisations patronales.

Le but rechercher est la mise en place d’un environnement sociopolitique et économique approprié pour une transition apaisée et réussie. Dans cette dynamique, certains acteurs économiques de place se sont exprimés à la sortie de leur audience avec la junte.

Ansoumane Kaba, PDG de la société Guiter S.A, a mis l’accent sur l’unité du secteur privé. «Il a instruit que le secteur privé soit uni et qu’il a informé qu’il y a plusieurs patronats et qu’il va falloir que le patronat soit un. Cela est une mesure très importante, si nous devons réussir notre mission de créateur de richesse, il faut que nous soyons unis et solidaires. Je crois que c’était la mesure la plus importante. C’est que nous avons beaucoup de problèmes, s’il y a eu 37 ans de diversité et de médiocrité parce que les gens qui passent tout leur temps à la justice, en train d’arnaquer les expatriés, en train d’arnaquer les Guinéens se mettent toujours au devant en faisant assez de bruit pour se faire patron. Je pense qu’aujourd’hui tout le secteur privé a compris que nous devons changer de comportement pour que nous soyons encore créateurs d’emploi et en même temps la richesse nationale. On ne peut rien faire sans le secteur privé, le secteur privé est le partenaire privilégié du gouvernement», a-t-il martelé. S’agissant de la prise du pouvoir par le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD), le patron de Guiter S.A dira : «Nous avons très bien accueilli, d’ailleurs nous l’avons dit, c’est la première fois qu’il ait un coup d’Etat, 24 heures après que les activités reprennent. C’est quelque chose qu’il faut retenir dans l’histoire de la Guinée».

De son côté, Seydouba Bangoura, ancien footballeur Hafia 77 et directeur de bauxite de Kimbo, nous a livré ses sentiments : «On est satisfait de ce que le président du CNRD a voulu nous faire parvenir comme message. Nous sommes maintenant contents et les partenaires seront informés de sitôt pour qu’on puisse vraiment évoluer dans notre secteur. On a eu des garanties deux jours après sa prise de pouvoir et aujourd’hui il nous a confirmé. Alors nous sortons de cette rencontre satisfaits, de tout ce qu’il nous a dit. De notre côté, nous avons fait des propositions, on attend la suite, il nous dit de se référer au secrétaire général du ministère des Mines, de décrire tous nos problèmes en vue de trouver des solutions justes».

Les concertations avec les Forces vives de la nation se poursuivront demain vendredi 17 septembre et mettront fin après quatre jours de discussion avant de former un futur gouvernement d’union nationale.

Amara Touré