Concertations-CNRD-Immobiliers: «Ces dernières années, l’Etat a investi très peu dans l’immobilier» (Mamady 1 Cissé, président de ONAPI)

0
329

Conakry-Guinée : Ce mardi 21 septembre, le Président du Comité national du Rassemblement pour le Développement (CNRD) a rencontré les operateurs immobiliers de Guinée. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des concertations nationales pour une transition apaisée et réussie.

Au sortir de l’audience, le Président de l’Organisation nationale des professionnels de l’immobilier (ONAPI) et directeur général de la société AGUIMO promotion S.A, Mamady 1 Cissé, s’est dit satisfait des échanges avec le Colonel Mamadi Doumbouya. «Il faut dire qu’on est sorti très satisfait et donc nous avons le sentiment d’avoir été écouté. Le président nous a entendu et nous a rassuré de sa disponibilité à recevoir dans les brefs délais le mémorandum que nous allons rédiger dans nos bases respectives pour faire l’état des lieux des problèmes saillants de l’immobilier en Guinée et également des propositions de pistes de solutions», a-t-il précisé.

Plus loin, les immobiliers ont souligné les difficultés rencontrées dans l’exercice de leur métier. «Nous avons évoqué les problèmes du l’immobilier en Guinée qui sont notamment le manque de réglementation, le manque de lois qui encadrent l’exercice de l’immobilier, mais également on lui a fait part de la récente de l’ONAPI qui est une faitière qui réunit toutes les agences immobilières légales installées en Guinée», soutient-ils.

Pour clore, M. Cissé a rassuré que leurs problèmes seront réglés dans les jours à avenir avec le  Colonel Mamady Doumbouya. «Des solutions idoines seront trouvées à ces gros problèmes qui concernent tous les Guinéens, l’accès aux logements et à coût raisonnable. Les autorités nous ont écouté et ils sont conscients de ce problème». Selon lui, ces dernières années, l’Etat a investi très peu dans l’immobilier et ce qui a créé une crise immobilière sans précédent. «La demande est beaucoup supérieure à l’offre. Nos villes s’agrandissent très vite, l’exode rural est un facteur qui favorise le manque de logements dans les grandes villes», a conclu Mamady 1 Cissé.

Amara Touré