Polémique sur le couvre-feu : « les autorités se cachaient derrière le COVID pour imposer leur dictature » (Valy Sacko)

0
289

Conakry, Guinée : S’il y a un secteur le plus affecté par les mesures restrictives du au COVID-19 dans le pays, c’est bien celui des Bars, Restaurant, Motels et lieux de loisirs dans le pays. Ce secteur est fermé depuis plusieurs mois déjà et cette invite de la junte militaire dirigée Mamady Doumbouya a été une occasion pour le président de cette entité d’évoquer tous les problèmes auxquels ils sont confrontés.

A en croire Valy Sacko, les mesures sanitaires imposées étaient finalement un moyen pour asseoir la dictature dans le pays par le régime renversé.


 »Nous les remercions humblement de nous avoir considérés dans la prise de décisions. On leur a souligné les maux dont nous souffrons depuis l’apparition du COVID-19. Et ils ont pris acte qu’ils nous reviendront, parce qu’aujourd’hui, le couvre-feu est insensé à partir du moment où les pays limitrophes de la Guinée ont ouvert leurs secteurs d’activités pour ne pas freiner l’évolution, pour ne pas freiner l’économie nationale. Car si les tenanciers ne fonctionnent pas, c’est un manque à gagner pour le gouvernement et la population. Nous avons demandé tout simplement la réouverture de nos activités, parce que le couvre-feu est insensé » affirme Valy Sacko.

« Nous sommes conscients de l’existence du COVID-19, mais aujourd’hui il y’a plus de personnes vaccinées en Guinée qu’au Sénégal, pourquoi ne pas lever le couvre-feu? Si hier les autorités se cachaient derrière le manteau COVID pour imposer leur dictature, aujourd’hui nous ne sommes pas dans ce contexte. » précise Valy Sacko.