Transition en Guinée : L’inter-Coalition des partis politiques (ICP) voit jour

0
351

Conakry-Guinée : Pour une transition apaisée et inclusive en Guinée, plusieurs coalition de partis politiques ont créé ce samedi 09 octobre une nouvelle plateforme appelée Inter-Coalition de Partis (ICP). Le baptême de feu de cet ensemble de partis politiques a eu lieu au siège de la CORED de l’honorable Mamadou Sylla, président de la CORED.

Elle se fixe pour objectif la meilleure participation de la classe politique à la transition et le bon suivi de celle-ci.
Pour le moment, ce sont au total cinq coalitions de partis politiques qui ont donné le ton de cette nouvelle union de formations politiques pour une transition. Ce sont entre autres le BOC, la CORED, l’AD, CPA et la CPR. La porte est grandement ouverte à tout parti politique a fait savoir le porte-parole l’honorable Fodé Mohamed Soumah. «Nous pensons que le moment est venu pour la classe politique de se réunir et nous avons fait cette invite à tout le monde, même au RPG-AEC, pour qu’on puisse parler d’une seule et même voix et faire revivre l’esprit des Forces vives qui avait vraiment permis à ce pays d’avancer. Au sortir de cette rencontre, une décision importante a été prise : au-delà de la prise de contact qu’on a eue aujourd’hui, c’est de se mettre tout de suite au travail en créant une commission de travail. Deux personnes ont été choisies par coalition afin que nous puissions d’ici à demain, compiler toutes les propositions et dès lundi ou mardi nous réunir pour faire une proposition aux nouvelles autorités. Je crois que c’est comme ça qu’on pourra évaluer la situation au fil du temps et puis avancer pour le bien de ce peuple», a-t-il expliqué.

Pour le président de l’ADC-BOC, la mise en place de cet inter-coalition des partis politiques est de faire face aux enjeux politiques. «Actuellement, il faut tout simplement rappeler qu’il n’y a pas de partis politiques d’opposition, ni de la mouvance. Ce sont des partis engagés dans la transition raison pour laquelle on a essayé de concilier nos positions. Les lettres d’invitations sont parties à toutes les coalitions y compris l’ANAD, mais aussi à celle de Dr Ousmane Kaba (PADES, ndlr). Si aujourd’hui les gens ne sont pas venus, peut-être que demain, ils viendront» estime l’Honorable Ibrahima Sory Diallo.

Concluant, le président du parti FIDEL, quant à lui, a souligné que cette union des partis politiques et alliances qui voit jour a pour but d’impacter positivement sur le déroulement de la transition.

Moïse Rama Fils