Transition en Guinée : le Comité citoyen de suivi de la transition publie ses premières observations

0
176

Conakry-Guinée : Une semaine après sa mise en place, le Comité citoyen de suivi de la transition (CCST), issu du Conseil national des organisations de la société guinéenne (CNOSG), a rendu public ce mardi 12 octobre sa première observation de la transition en cours dans le pays.

Dans leur déclaration, le CCST salue les actions déployées par le président du CNRD à travers des recueillements sur les tombes des anciens chefs d’Etats, celles des victimes de violences politiques au cimetière de Bambéto et des visites de courtoisies effectuées dans les familles des présidents Ahmed Sekou Touré et Lansana Conté ainsi que chez le patriarche (Kountigui) de la Basse-Guinée.

Le conseil citoyen de suivi de la transition voit dans ces actions une réelle volonté d’apaisement pour une réconciliation effective entre les fils et filles de Guinée tout en traduisant ainsi la reconnaissance des nouvelles autorités envers leurs devanciers.

Le CCST salue également la nomination du Premier ministre, chef du gouvernement et se réjouit de ce choix qui a été favorablement accueilli par la majorité des Guinéens et dont le profil correspond aux valeurs et principes définis dans la Charte de la transition.

Par ailleurs, le CCST exhorte le CNRD à veiller sur : «La refondation de l’Etat, la rédaction d’une nouvelle constitution, la lutte contre la corruption, la réforme du système électoral et la refonte du fichier électoral, l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes et la réconciliation nationale».

Toutefois, le Conseil citoyen de suivi de la transition (CCST) déplore «la descente inopinée et musclée sans mandat et à une heure tardive dans les locaux du Groupe Djoma Média et dans certains domiciles privés, des éléments encagoulés, en tenues militaires qui se sont livrés à des actes de violences et invite les autorités à donner les suites légales».

Amara Touré