Enta : Une femme se fait violer par des médecins dans une clinique privée

0
469

Conakry-Guinée : Les faits remonteraient d’il y de cela deux mois dans une clinique privée à Enta, commune de Matoto. Mlle M’Mah Sylla, diplômée en secrétariat, serait venue pour une consultation où elle se faite violer par trois jeunes médecins.

Ses bourreaux l’auraient administré du somnifères avant de passer à leurs sales besogne.

Selon les explications fournies par sa tutrice qui a bien voulu nous confié l’information, c’est après l’acte que la victime M’Mah Sylla a constaté qu’elle était enceinte suite à cet acte commis par les trois médecins. Se retournant vers ses bourreaux, les trois jeunes ont tenté par la suite de la faire avorter, mais fort malheureusement, l’IVG ne s’est pas déroulée comme prévue. M’mah Sylla a subi une vingtaine de opérations au niveau de l’estomac et son état est critique à ce jour. «Elle a été violée, séquestrées par trois (3) jeune médecins. N’ayant pas vu ses règles, elle est revenue là-bas et les mêmes médecins ont tenté un avortement qui s’est soldé par la perforation dans le ventre. Elle a été opérée quatre (4) fois dans cette clinique et de là elle était presque à l’agonie et on l’a transférée à l’hôpital Ignace Deen», raconte-t-elle.

Même que l’état dans lequel elle avait retrouvé M’mah Sylla à l’hôpital Ignace Deen était critique : «J’ai consulté les médecins et ils m’ont dit qu’il avait assez de dépenses à faire. Et très vite, de cotisation en cotisation avec l’appui de ma propre fille qui a presque tout pris en charge, elle est aujourd’hui opérée pour la cinquième fois et elle se trouve actuellement dans une salle de réveil».

Une plainte est déjà en cours de préparation contre les présumés auteurs de ce viol collectif. L’OPROGEME et d’autres associations féminines sont déjà saisies du dossier.

Moïse Rama Fils