Éducation : «Le problème qu’à l’éducation guinéenne actuellement, c’est la maîtrise de la langue française» (Michel Pepe Balamou, SNE)

0
440

Conakry-Guinée : A la clôture de l’atelier préparatoire qui a regroupé 231 acteurs du secteur et qui avait pour objectif de tirer les leçons de l’année scolaire écoulée, faire un état des lieux exhaustif sur la gestion administrative et pédagogique et mobiliers scolaires, les fournitures individuelles et collectives, le secrétaire général du Syndicat National de l’Éducation (SNE), Michel Pepe Balamou, a soulevé un pan qui affecte le système éducatif en Guinée.

Pour lui, la solution doit être trouvée à ces problèmes pour que l’éducation guinéenne retrouve son image d’antan. «Le problème qu’à l’éducation guinéenne actuellement c’est la maîtrise de la langue française qui est en même temps l’outil de communication et l’outil d’enseignement. Et au même moment, les mathématiques et les calculs sont des matières indispensables pour l’orientation de nos élèves vers les filières techniques et scientifiques. Et donc, l’un dans l’autre des cas, nous avons pensé que cela va être de nature à diagnostiquer les problèmes. Un autre problème aussi très important, c’est la pénurie d’enseignants dans nos concessions scolaires. Donc, des invites ont été faites pour que des écoles soient dotées non seulement de tables-bancs, d’infrastructures adéquates et d’enseignants qualifiés. Et pour que cela soit possible, il faut un appui pédagogique de formation continue. Puisqu’aujourd’hui, il y a des enseignants qui sont non-formables dans le système, qui ne maîtrisent même pas le français, ne maîtrisent même pas les règles basiques de géométrie et tant d’autres. Donc, si ce sont ceux-là qui sont chargés d’enseigner à nos enfants, ça veut dire qu’il y a sérieusement des problèmes», dénonce Michel Pépé Lama.

Moïse Rama Fils