Camp Boiro : l’Association des victimes commémore les fusillades du 18 octobre 1971

0
531

Conakry-Guinée : L’Association des victimes de Camp Boiro accentue la pression sur les nouvelles autorités (CNRD). Cela remonte il y a 50 ans. Les enfants des victimes de la répression du 1er régime réclament encore la vérité et la justice. Ce lundi 18 Octobre, à  travers la lecture  de Saint Coran, organisée au Camp  Boiro, l’association commémore les 50 ans du goulag guinéen.

Fodé Bocar Marega, l’un des enfants des victimes du Camp Boiro, invite les nouvelles autorités à faire la lumière sur ces exactions commises en janvier 1971 par le régime dictatorial d’Ahmed Sekou Touré.

Amara Touré