Radio nationale : le débrayage suspendu, une assemblée générale convoquée demain (Syndicat)

0
610

Conakry-Guinée : Après plusieurs jours de grogne, le conflit qui existe entre la Direction générale de la RTG et la Radio Nationale concernant l’amélioration des conditions de vie et de travail de la radio nationale a fini à être transféré devant le ministre secrétaire général à la Présidence, le colonel Amara Camara. Ce lundi 25 octobre, à la Primature, la question du mémorandum qu’a adressé les travailleurs au directeur général de la station mère, Sékouba Savané, était au centre de cette rencontre.

Après la rencontre avec le ministre secrétaire général à la Présidence, le colonel Amara Camara, une issue semble être trouvé à la crise qui secoue la radio mère depuis plusieurs jours. En effet, à en croire le secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée, le mémorandum des travailleurs grévistes a été pris en compte par le Ministre secrétaire général à la Présidence. «C’était une rencontre bipartite entre le Ministre, la Direction de la RTG et les deux centrales syndicales avec les structures syndicales à la base par rapport au mémorandum que les travailleurs de la RTG ont soumis à travers leurs structures, en vue de rencontrer lesdites autorités, une solution à ce problème qui est déjà posé sur la table. Nous avons reçu de sage conseils de la haute autorité. Demain, il y a une assemblée générale qui est projetée pour faire la restitution de ce qui a prévalue autour de nos différentes entrevues», a annoncé Camarade Amadou Diallo, secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG).

Comme réponse à la plateforme revendicative des travailleurs, selon notre interlocuteur, le ministre secrétaire général à la Présidence, le Colonel Amara Camara, a prodigué de sages conseils. «C’est des sages conseils qu’il nous a prodigués. Il dit qu’il a bien compris et de se retrouver pour qu’on parle ensemble. Nous avons de l’espoir surtout que le chef du département n’est pas encore nommé et c’est possible dès la nomination du chef de ce département (Ministère de linformation ndlr) que les choses puissent aller pour de mieux», a-t-il déclaré.

Moïse Rama Fils