Transition en Guinée : Le FNDC fait le compte rendu de sa mission dans la sous-région ouest-africaine

0
560

Conakry-Guinée : En conférence de presse ce jeudi 4 Novembre à son siège à Kipé, dans la commune de Ratoma, le Front anti troisième mandat a fait le bilan de sa tournée Africaine effectuée du 5 au 31 octobre 2021 en rencontrant certains chefs d’Etat ouest-africains et certaines personnalités influentes du continent.

Cette mission composée d’Oumar Sylla « Foniké Mengué », Ibrahima Diallo et de Sekou Koundouno, a étalé les préoccupations du moment du pays avant de solliciter en retour à leur hôte des solutions. La Guinée a connu, ces dernières années, de nombreuses difficultés sociales et politiques dont la fin a été marquée par l’avènement, le 5 septembre 2021, du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) consacrant l’installation d’un régime d’exception. La condamnation, par les organisations internationales (CEDEAO, Union Africaine, ONU, l’Union Européenne, OIF etc.) a été unanime. L’organisation sous régionale a suspendu la Guinée de ses instances depuis le 5 septembre 2021.

Lors de son sommet du 16 septembre 2021, la CEDEAO a maintenu les sanctions contre la Guinée et a exigé une transition de six mois. Face à cette situation et dans le souci d’éviter à la Guinée une crise pouvant affecter le bon déroulement de la transition et plongé le pays dans l’incertitude, une délégation du FNDC, composée de M. Oumar Sylla Foniké Mengué, Ibrahima DIALLO et de Sekou Koundouno, a effectué une mission de diplomatie citoyenne dans la sous région ouest-africaine du 05 au 31 octobre 2021.

La mission avait pour but d’entretenir sur la situation d’exception qui prévaut en Guinée, les chefs d’Etats et de gouvernements, le représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’ouest et le Sahel, le Président de la Commission de la CEDEAO, ainsi que des acteurs de la société civile africaine. La mission a été reçue en audience par le Président en Exercice de la CEDEAO et Président de la République du Ghana, les Présidents des Républiques du Niger, de la Guinée Bissau et de la Sierra Leone. Elle a également eu un entretien avec l’ancien président du Niger, l’ancien Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et du Sahel, le Président de la commission de la CEDEAO, le Ministre conseillé spécial du Président de la République de Cote d’Ivoire, le Ministre d’Etat de la Réconciliation nationale de la République du Burkina Faso.

La mission a présenté la lecture de la société civile guinéenne sur la situation qui prévaut en Guinée avant de solliciter de ses interlocuteurs de haut niveau :

-La mise en place d’un  »Cadre de dialogue entre les nouvelles autorités et la communauté internationale (CEDEAO, UA, NU) d’une part, et d’autre part, entre elles et les Forces vives de la nation sous les auspices des organisations régionales et des partenaires bilatéraux et multilatéraux dont les Nations Unies ;

-La désignation d’un envoyé spécial de la CEDEAO pour promouvoir un processus inclusif, faciliter l’implication des acteurs concernés et garantir la réussite de la transition dans la paix et la stabilité ;

-L’accompagnement de la transition en vue des processus électoraux inclusifs, crédibles, transparents et apaisés devant conduire au retour de l’ordre constitutionnel.

La mission a noté avec satisfaction la volonté des chefs d’Etats de la CEDEAO et des Représentants des Nations Unies et des Commissions de la sous-régionales a accompagné le peuple de Guinée en vue d’une transition démocratique et paisible consacrant le retour à l’ordre constitutionnel.

La mission a également noté la volonté manifeste des chefs d’Etats, du Président de la commission de la CEDEAO et du Représentant spécial des Nations Unies pour Afrique de l’ouest et du Sahel à maintenir le contact avec le FNDC jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel.

Au regard des recommandations issues des rencontres et des enseignements tirés des entretiens pendant cette mission, la Coordination nationale du FNDC informe l’opinion nationale et Internationale qu’elle poursuit et poursuivra tous les efforts indispensables pour la réussite de la transition dans l’intérêt exclusif du Peuple de Guinée. La mission exprime sa profonde reconnaissance pour l’intérêt que les chefs d’États de la sous-région et les Représentants des Nations Unies et de la CEDEAO ont bien voulu accorder à la délégation du FNDC et pour l’écoute attentive qu’ils ont prêté à la situation en Guinée. Le FNDC les remercie également pour l’accueil cordial qui a été réservé à la délégation.

Moïse Rama Fils