Désignation au CNT: les Coalitions politiques définissent 18 critères

0
303

Conakry-Guinée : Les leaders des coalitions politiques notamment la CORED, l’ANAD, la COPED, et l’AD se sont réunis ce jeudi 18 novembre 2021 dans un réceptif hôtelier de Conakry dans le but de mettre une plateforme qui unira tous les partis politiques. Au terme de plusieurs heures de discussions et de débats, la nouvelle plateforme de l’inter-coalition des partis politiques guinéens s’entend autour d’une deadline pour la désignation des 15 représentants politiques au sein du Conseil National de la Transition dont la date butoir est fixée au jeudi 25 novembre.

Selon les explications de Dr Ousmane Doré, président du parti MND et porte-parole de circonstance, 18 critères ont été retenus pour la désignation de ces 15 partis politiques devant les représenter. Ils seront désignés à la suite des deux dernières réunions prévues avant la date limite du dépôt des dossiers de candidature. « Vous savez 15 places pour 180 membres, ce n’est pas un exercice facile, encore pour une classe politique très diverse. Alors, ce qui était important pour nous aujourd’hui, c’est d’abord un accord sur comment on désigne et le mode de désignation. Deux réunions sont prévues avant le jeudi date butoir, pour parachever la désignation des 15« , explique-t-il.

Ensuite, Dr Ousmane Doré est revenu sur le départ précipité du leader de l’UFDG et président de l’Alliance Nationale pour l’Alternation politique (ANAD) Cellou Dalein Diallo. Pour ce membre de la COPED, ce départ de l’ancien Premier ministre de cette réunion n’était nullement dans l’intention de la boycotter, il parle plutôt d’empêchement. « Vous qui êtes habitués à une classe politique divisée avec des coups bas et de différentes stratégies. Aujourd’hui, nous sommes dans le même bateau et vous devez, vous de la presse, relayer. Ça ne sert à rien de dire parce qu’un, deux ou trois de nos collègues ont dû quitter pour des raisons d’empêchement pour une réunion qui a commencée depuis 10 heures. Ce n’était pas une indication pour dire qu’ils ont boycotté. Toutes les Coalitions sont autour de moi, je vous dis, si quelqu’un est parti, c’est qu’il y a un autre membre de sa coalition est-là. Mêmes les leaders qui ne sont pas sur le territoire sont représentés ici avec leurs coalitions (…) Nous, au nom du peuple aussi, on va aider la transition et le CNDR. Ils (membres du CNRD ndlr) ont donné leurs orientations, tous les actes qu’on doit saluer, on l’a fait. Nous voulons continuer sur cette lancée« , déclare-t-il.

Moïse Rama Fils