Restitution des cases de Belle-vue : La Jeunesse révolutionnaire salue un «acte symbolique» du Colonel Doumbouya

0
626

Conakry-Guinée : Pour manifester sa gratitude à l’endroit du Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, pour avoir restitué aux héritiers de feu le président Ahmed Sékou Touré, père de l’indépendance guinéenne, la jeunesse révolutionnaire de Guinée a tenu un rassemblement ce samedi 11 décembre 2021 au rond-point de la Belle-vue.

C’est avec des cris de joie que cette jeunesse s’est mobilisée sous la grande statue de l’éléphant, symbole du PDG-ADA, se trouvant en face des cases de Belle-vue, pour manifester leur joie.

Pour leur secrétaire général intérimaire de la formation politique d’où est issu le Président Camarade Ahmed Sékou Touré, cette restitution des biens à la famille du défunt président est loin d’être une question politique. Pour lui, c’est la réparation d’une injustice commise il y a de cela 37 ans. «Figurez-vous que cela fait 37 ans que cette injustice à l’égard de la famille du président Ahmed Sékou Touré est en train d’être réparée. Pour eux, c’est une question de concordance entre le dire et le faire qui caractérise en réalité le sérieux d’un homme d’État. Le président, certes on ne l’a pas dit officiellement, mais il s’était engagé auprès de la première dame Hadja Andrée Touré à restituer les biens de la famille y compris encore prendre d’autres dispositions à l’égard de la famille afin de pouvoir les reconnaître par rapport aux devoirs, aux sacrifices que le Président Ahmed Sékou Touré a consentis pour cette nation. Donc, toute la gratitude lui est adressée au nom de la jeunesse, au nom du PDG-RDA, nous lui restons reconnaissants de cet acte qu’il vient de prendre. Nous estimons que ça va être un nouveau pas pour le renforcement de l’unité nationale et du tissu social pour que le peuple de Guinée puisse aller ensemble vers le chemin qu’il faut et que ce même peuple puisse prendre son histoire en charge par rapport à tout ce qui s’est passé. Donc, aujourd’hui en réalité, c’est un sentiment de satisfaction et de joie», a indiqué l’intérimaire de Mohamed Touré avant d’ajouter que cette restitution était un engagement qu’avait pris le Colonel Doumbouya vis-à-vis de Hadja André Touré, l’épouse du premier président guinéen.

«Il vient de faire ce qui n’avait pas été fait depuis 37 ans et ce n’est pas une question de moyens, c’est un acte de reconnaissance à l’égard de cette famille. Parce que le Président Ahmed Sékou Touré, s’il n’avait simplement pensé qu’à sa famille, on ne serait pas là aujourd’hui. Mais Dieu merci, après 37 ans, la vérité triomphe et nous pensions que ce n’est que le début du processus parce que nous l’avons dit, c’est un principe, le Président Ahmed Sékou Touré, qu’on le dise ou qu’on le veuille ou pas, doit être réhabilité en Afrique, en Guinée. Parce que c’est un devoir primordial», a insisté le secrétaire général intérimaire du PDG-RDA, Oyé Béavogui.

Pour sa part, Alpha Bayo, membre du mouvement Sékoutouréisme, les mouvements révolutionnaires ne peuvent rester indifférents à cette nouvelle de restitution, ont choisi de manifester ainsi leur joie. «C’est suite à la bonne nouvelle qui est tombée hier, cette nouvelle concernant la restitution des cases de Bellevue à la famille de feu le président Ahmed Sékou Touré. À cause de ça, nous avons dit qu’on ne peut pas laisser cet évènement inaperçu. Alors, c’est pourquoi nous avons appelé toute la jeunesse révolutionnaire de se retrouver au rond-point aujourd’hui pour manifester notre joie et notre reconnaissance envers les nouvelles autorités qui ont pris une décision historique concernant la restitution des cases de Bellevue à la famille du président Ahmed Sékou Touré. Comme le Camarade Oyé l’a dit, ce n’est pas le seul bien de la famille AST, il y en a tant d’autres et donc, c’est des démarches», a souligné Alpha Bayo.

Au-delà de cette restitution de ce bien immobilier, le PDG-RDA souhaite aussi la restitution du bâtiment abritant le ministère de la Jeunesse. Il exhorte par la même occasion le Colonel Président à se pencher sur le cas de Mohamed Touré, fils d’Ahmed Sékou Touré emprisonné depuis plusieurs années avec son épouse aux Etat Unis pour esclavagisme. 

Moise Rama Fils