MICROCREDIT : Le CRG, un outil indispensable dans la lutte contre la pauvreté

0
572

Conakry, Guinée : Le Crédit Rural de Guinée est un puissant levier de lutte contre la pauvreté. En un peu plus de 30 ans, l’institution de micro finance est non seulement parvenue à extirper des dizaines de milliers de personnes du dénuement, mais le système les a transformés en entrepreneurs.

L’institution de micro finance a lancé, il y a quelques jours son tout dernier service : le Crédit Mobile, destiné à toucher les couches les plus reculées du pays. En effet, avec cette plateforme qui est adaptable aux smartphones et autres tablettes mobiles, l’adhérent au CRG peut effectuer toutes ses opérations sur place.

Cette innovation fonctionne comme les plus populaires (Orange Money et Mobile Money) déjà adoptées par le public à la seule différence qu’il faut être client du Crédit Rural de Guinée (CRG) pour pouvoir bénéficier des services ; demandes de prêts, remboursements, vérifications de ses traites, Crédit Moyen, etc.

« Depuis l’installation de la nouvelle direction en janvier 2019, on a remarqué une politique de réforme visant à informatiser le système et à faciliter l’accès à nos services », affirme un employé du CRG.

Selon nos informations, la nouvelle direction conduite par Amara Kourouma a accéléré la connexion entre les différentes délégations régionales (dont le nombre a été réduit à 5 unités contre 13 auparavant), avec à la clé une plus grande responsabilisation des cadres déployés sur le terrain dans les décisions opérationnelles. « L’ensemble du réseau est supervisé depuis le bureau de Conakry, grâce à l’interconnexion », précise une source.

A l’horizon 2022, les nouveaux produits lancés par le CRG devraient permettre  d’atteindre au moins 1 million d’utilisateurs, projette la plus grande institution de micro finance du pays.

Présent dans plus de 2500 villages, parmi les plus reculés du pays, le CRG compte plus actuellement plus de 400000 adhérents à travers le pays.

« C’est un outil indispensable dans la lutte contre la pauvreté en Guinée en ce sens qu’il permet à des personnes qui sont dans la précarité de s’autonomiser et de devenir même parfois des entrepreneurs prospères », souligne un économiste.

L’Agence Française de Développement (AFD) compte parmi les principaux partenaires du CRG.

Cheick Soumah