Mode et textile guinéen : C’est parti pour la première édition de la campagne nationale «Style de Guinée»

0
837

Conakry-Guinée : La valorisation de la mode et du textile guinéen était au cœur d’une rencontre ce vendredi 17 décembre à la maison des Jeunes de Kipé, dans la commune de Ratoma d’où le Ministre de la Culture, de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’artisanat a procédé au lancement officiel de la 1ere Édition de la campagne nationale style de Guinée.

Cet événement qui s’étendra du 17 décembre au 17 mai 2022 à Conakry avec pour slogans « Habillons nous guinéen ». L’initiative de l’Association des Jeunes Stylistes de Guinée (AJESGUI) et parrainé par plusieurs départements ministériels.

Présidant le lancement, le ministre Alpha Soumah s’est réjoui de cette initiative avant de se déclarer officiellement ambassadeur de l’événement. «On a toujours dit qu’il faut valoriser nos produits locaux avec les compétences locales. C’est le concept même de ce que nous avions toujours dit qui est en train de se matérialiser ici. Donc, le contenu local est valorisé, l’objectif vers l’atteinte de l’indépendance est en train d’être atteint aussi et nous comptons promouvoir ce genre d’activité dans le cadre de la promotion culturelle, mais aussi de l’industrie culturelle et créative. C’est pourquoi je suis là et je compte les encourager vers ça. Parce que nous sommes Guinéens, il n’y a pas de raison que nous nous cachons, il n’y a pas de raison de ne pas le faire», a soutenu le Ministre avant de décliner la manière dont il compte apporter sa part dans l’atteinte de cet objectif : «Concrètement, il y a des actions qui sont en cours, nous avons déjà rencontré nos partenaires, notamment le PNUD et d’autres qui ont déjà évoqué le cas avec nous parce que les jeunes sont très demandeurs de leur retour aux sources. Retour aux sources ne signifie pas, retour dans les cavernes, mais surtout la reprise en main de son destin. Surtout la revalorisation de tout ce qui est positif dans nos cultures et surtout la compétitivité vers l’extérieur que cela soit le cinéma, la danse, la chorégraphie, le désign ou la mode, nous mettrons les moyens qu’il faut».

A noter que cette campagne de la mode et du textile guinéen fait suite à 10 années de la promotion du secteur dans le pays. Elle vise également à soutenir la chaîne de valeur afin d’augmenter le revenu des teinturières du pays ainsi que des tisserands pour encourager le concept  »Consommons guinéens  ». Une raison de motivation pour Binta Bah, présidente de l’AJESGUI, par ailleurs Directrice de Conakry Fashion.

Moïse Rama Fils