Fin de monopole sur le marché: le ministre du commerce Bernard Gomou tente de rassurer sur la baisse des prix au marché

0
355

Conakry, Guinée : Pour élucider la lanterne des uns et les autres, le ministre du commerce a mis l’accent sur les transactions financières entre le francs guinéens et les devises étrangères.

Au cours  d’une interview qu’il a accordé à  nos confrères de FIM FM,  dans l’émission « Mirador » ce mardi,  28 décembre 2021, pour parler sur l’annulation de monopole en Guinée,  le ministre  du Commerce,  de l’Industrie et des PME, Dr Bernard Gomou  a indiqué que, les  prix des produits de première nécessité sont en train  de baisser sur le marché en Guinée.

Même si, cela  ne répercute pas forcément sur l’achat des populations.  Parce que, un sac du riz est toujours négocié au prix habituel, voire plus. Nous livrons ici un extrait de la réaction du ministre Dr Bernard Gomou. 

 Pour élucider la lanterne des uns et les autres, le ministre du commerce a mis l’accent sur les transactions financières entre le francs guinéens et les devises étrangères.

« Aujourd’hui,  qu’est-ce qui faisait  que le taux du franc guinéen,  par rapport  au dollar ou par rapport  aux autres devises grimpait , c’est  parce qu’il  y avait  des détournements massifs et que, les gens une fois que  cette  masse de francs guinéens là étaient  avec eux,  pouvaient aller sur le marché,  tranquillement échanger. Et donc,  c’est l’offre  et la demande. Donc,  aujourd’hui,  il n’y a plus cette quantité de francs guinéens là  sur le marché. Donc, aujourd’hui,  nous avons suffisamment de dollars  sur le marché guinéen mais  on n’a pas de francs guinéens. C’est ce qui  fait que,  les prix sont en train  de baisser. » explique le nouveau ministre du Commerce.

« Également, poursuit M. Goumou, le taux va continuer  à  baisser et ce taux  là crée un incident effectif sur le prix. Parce que, ce prix de biens est à  acheter  à  l’extérieur,  en dollar  ou en devise donc, si ces dollars là baissent,  immédiatement,  il faut  que le prix s’abaisse. C’est pourquoi,  que je vous ai dit ici qu’il y avait une chambre de commerce,  où il y avait l’unicité de syndicat, c’était mon rôle de faire asseoir la chambre de commerce,  discuter avec eux, leur dire qu’il faut voir vos membres parce que, le taux est entrain de baisser,  il n’y a pas de raison que,  les prix restent toujours à la hausse,  il faut un interlocuteur… », explique  Dr Bernard Gomou,  ministre du Commerce,  de l’Industrie et des PME,  dans l’émission « Mirador  » 

En dépit ses rassurances, les prix des produits de première nécessité continuent à  grimper  sur le marché  en Guinée.  C’est le cas d’un sac du riz, du sucre,  pour ne citer  que ceux-là.  Même le charbon,  son prix a encore grimpé.

Amara Touré