Enfants infectés par le VIH/Sida : « le diagnostic est encore fait tardivement » déplore le DG du CHU Donka.

0
414

Conakry, Guinée : Ils sont plus de 4000 enfants infectés par le VIH/Sida sur toute l’étendue du territoire national dont la prise en charge constitue un véritable problème dans les structures sanitaires. Au-delà des ces enfants infectés, se trouvent également des orphelins du Sida.


Selon le nouveau Directeur Général de l’hôpital National Donka Professeur Mohamed Cissé, le diagnostic de ces personnes vulnérables est fait par moment de façon très tardive.


« On a plusieurs structures à Donka qui s’occupent de la prise en charge des enfants infectés par le VIH/Sida. Nous sommes déjà dans une unité qui s’occupe essentiellement des enfants qui ont un stade avancé du VIH/Sida, mais également des adultes. Mais aussi l’institut national de nutrition et de santé de l’enfant et le service de pédiatrie. Donc, nous avons au-moins trois(3) structures au sein de l’hôpital Donka qui s’occupent de la prise en charge des enfants.

Et souvent, comme vous le savez en matière de VIH, le diagnostic est encore fait tardivement dans notre pays, ce qui fait qu’il ya des enfants qui arrivent à un stade tardif de la maladie et souvent la prise en charge médicale doit être accompagnée (Prise en charge nutritionnelle).  Mettre donc à la disposition de ces enfants les aliments permettant de remonter leur état, est une chose importante et bonne pour nous » Fait-il remarquer

Moïse Rama Fils