Centenaire de Sékou Touré : «On doit s’accepter et se pardonner, l’homme n’est jamais parfait»(Djakaria Koulibaly)

0
432

Conakry-Guinée : L’ancien ministre des Hydrocarbures du régime d’Alpha Condé est l’une des personnalités qui a rehaussé de sa présence ce dimanche 9 janvier 2022 le centenaire du premier Président guinéen, Ahmed Sékou Touré. Un évènement organisé dans les cases de Belle-vue, récemment restituées à la famille du père de l’indépendance guinéenne, par le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD).

Djakaria Koulibaly a, au cours de cette cérémonie, exhorté les Guinéens au pardon et a invité à respecter la mémoire de tous les hommes qui se sont battus par la liberté et la dignité de la nation. « Ma présence est un devoir citoyen. Je retiens de l’homme un grand symbole de notre pays. Un grand combattant pour l’indépendance de la Guinée et l’indépendance de la plupart des pays africains. Je suis donc là pour sa mémoire et profité pour dire que le tout puissant Allah lui accorde sa grâce à lui ainsi que ses compagnons« , a réagi Djakaria Koulibaly avant d’inviter ses concitoyens d’être respectueux à la mémoire de tous ceux qui ont servi la nationa de l’indépendance à nos jours. « Je veux simplement dire à mes concitoyens qu’on doit s’accepter et se pardonner, l’homme n’est jamais parfait. Ceux qui ont servi ce pays, certes, tout n’a pas été bien, mais il faut retenir d’eux des grands hommes qui ont donné de leurs efforts, de leurs énergies et de leur bonne foi pour l’indépendance et le développement de la Guinée. Donc, que ça soit le Président Sékou Touré, Lansana Conté et tant d’autres… qu’on bâtisse des édifices à leurs noms, c’est tout à fait normal. Nous devons accepter cela et nous devons nous grandir d’abord au lieu de le donner à ceux de l’extérieur« , a-t-il conclu.

Moïse Rama Fils