Charles Wright prévient : «Je ne protégerai jamais un officier qui commettra un abus»

0
267

Conakry-Guinée : Donner des orientations sur plusieurs dossiers concernant les OPJ notamment dans le cadre du respect des textes de loi, le traitement de la convocation du citoyen, le respect du délai des garde-à-vue, les dérives sur les réseaux sociaux, tels étaient entre autres les sujets de la rencontre ce mardi11 janvier entre le parquet général de la Cour d’Appel de Conakry et les officier de la Police Judiciaire.

A ce sujet, Alphonse Charles Wright a interpellé les procureurs de la République afin qu’ils veillent sur les activités des Officiers de Police Judiciaire. Pour lui, la pyramide doit être renversée. Ce qui veut dire que le citoyen ne doit plus avoir peur des OPJ. S’adressant à la crème des OPJ, le procureur général exhorte à éviter des activités à deux poids, deux mesures. «Il ne faut pas aussi que l’officier de police pense qu’il doit avoir peur du procureur d’instance, car ce sont mes collaborateurs. Que les procureurs d’instance pensent que je ne devrais pas avoir peur du procureur général, nous sommes des collaborateurs. Mais je ne protégerai jamais un officier qui commettra un abus et mon parquet poursuivra tout officier de police judiciaire qui commettra un abus. Mais je ne vais jamais aussi accepter à tort qu’on traine un officier de police judiciaire parce qu’il est en train de faire bien son travail. Je ne céderai pas à ce jeu aussi» soutient Alphonse Charles Wright.

Désormais, deux numéros de téléphone du parquet général sont mis à la disposition de tous les officiers afin que les OPJ puissent remonter toutes les informations, mais aussi être en étroite collaboration avec ledit parquet.

Moïse Rama Fils