Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Au-delà du Mali, c’est la Guinée qu’on est en train de voir » (Edouard Zotamou Kpoghomou)

0
543

Conakry-Guinée : La classe politique guinéenne continue de réagir suite à la sanction qu’a infligée ce lundi la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) contre le Mali. A en croire plusieurs d’entre elle, avec le Mali, c’est la Guinée qui sera la prochaine cible de cette institution ouest-africaine étant presque dans la même situation (Transition) que ce pays voisin.

Pour Edouard Zotomou Kpoghomou, membre de l’Alliance pour l’Alternance Démocratique (ANAD), ces sanctions contre le Mali sont des messages pour la Guinée d’où la réaction du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD). « Moi, je pense que la réaction que nous sommes en train de vivre, c’est une sorte d’anticipation. Parce qu’au-delà du Mali, c’est la Guinée qu’on est en train de voir qu’on le veuille ou pas. Alors s’il y a des sanctions qui sont en train de tomber sur le Mali, nous sommes en train de vivre pratiquement les mêmes choses. Au-moins, eux (transition Malienne ndlr) ils avaient proposé une date qui a été rejetée. En Guinée aujourd’hui, nous n’avons aucune idée d’une date de transition, ça n’existe pas. En réalité, on ne connait même pas la composition du CNRD. C’est ça la vérité« , a-t-il réagi.

Moïse Rama Fils