Décès d’Aminata Touré : la classe politique guinéenne attristée par cette brusque disparition

0
830

Conakry-Guinée : La mairesse de la commune de Kaloum, Mme Aminata Touré, fille ainée de l’ancien président de la République Sekou Touré a rendu l’âme hier mercredi 12 janvier en terre marocaine, des suites de maladie. Dès l’annonce de la nouvelle, le peuple de Guinée, particulièrement la classe politique s’est montrée profondément solidaire à la famille biologique.

C’est le cas du leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), El Hadj Cellou Dalein Diallo et celui de l’ARENA, Sekou Koureissy Condé.

Dans son témoignage,  l’ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo, c’est une amitié de longue date depuis le lycée à Labé. «C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Mme Aminata Touré, maire de la Commune de Kaloum. J’ai connu Amie Touré au Lycée de Labé qu’elle fréquentait en même temps que moi au début des années 70. Bien que fille aînée du PRG, Amie était studieuse, respectueuse et d’une humilité qui forçait l’estime aussi bien des élèves que des professeurs de l’établissement. Je crois qu’elle est restée toute sa vie durant fidèle à ses valeurs. Que la terre de Guinée lui soit légère et qu’Allah l’accueille dans Son Paradis Éternel. Amine», a-t-il témoigné.

Sekou Koureissy Condé, président de l’ARENA, est plutôt  surpris de cette disparition : «Ma sœur Amie ?», s’étonne-t-il.

Amara Touré