Bisbilles au FNDC :  » nous comprenons, nous positivons » (Sekou Koundouno)

0
466

Conakry, Guinée : les querelles qui alimentent les débats au sein du FNDC continuent après le changement de coordonnateur. Sekou Koundouno, membre de la coordination, tente de rassurer les antennes du FNDC qui se désolidarisent en cascade.

Plusieurs antennes FNDC dont celles de Labé et Ratoma, ne comprennent pas la décision de choisir Oumar Sylla Foniké Manguè comme coordinateur national du FNDC, succédant ainsi à Sano.

« Nous entendons ces récriminations et nous comprenons…Les portes de la coordination sont ouvertes, les modes de gestion méritent d’être repensées » reconnait Koundouno ce matin sur FIM FM.

« Nous sommes ouverts au dialogue, nous ne savons pas honnêtement ce dont on nous reproche » regrette-t-il.

A propos du mode de désignation du nouveau coordinateur, il répond.

« Nous avons un modelé de gouvernance qu’il faille comprendre…il y a le comité de pilotage, la plénière constituée de personnes ressources, qui est un organe de décision, la coordination nationale est l’organisation de mise en oeuvre. Foniké Manguè a été plébiscité par ceux qui étaient en plénière. La raison de leur démarche est ailleurs » tente-t-il d’expliquer.

« Mais tu ne peux pas être au devant et ne pas être ouvert aux critiques. J’ai reçu instruction du coordinateur nationale : aux antennes de Labé et Ratoma, les portes du nouveau coordonnateur sont ouvertes. Il- Foniké Manguè, ndlr-, les a appelés personnellement. Mais il n’ y a pas une seule antenne qui a été nommée ou désignée par la coordination nationale » dit Sekou Koundouno.