Récupération des bâtis de l’Etat : «Tout ce qui appartient à l’Etat doit revenir dans son portefeuille» (Badra Koné, NGP)

0
492

Conakry-Guinée : Le gouvernement guinéen, à travers le CNRD, a entamé depuis quelques temps la récupération des domaines bâtis et non bâtis. Plusieurs dignitaires de l’ancien régime et ceux de feu président Conté sont la cible de ces récupérations. Ce mercredi 16 février 2022, interrogé sur cette actualité, le président du parti Nouvelle Génération Politique (NGP) a estimé que cette récupération est tout à fait normale, même si quelque part la forme est décriée par certains Guinéens.

«C’était devenu une musique pour le citoyen guinéen de dire qu’on veut récupérer les biens de l’Etat. Si les actions sont posées aujourd’hui, je pense que ça doit être salutaire. C’est une chose à féliciter, maintenant je ne sais pas ce qui dérange certains. J’estime que tout ce qui appartient à l’Etat doit revenir dans son portefeuille», a réagi Badra Koné avant d’ajouter que la forme qui est décriée par bons nombres d’observateurs ne doit pas l’être en cette circonstance.

«Il n’y a pas d’effet sans cause, la forme du coup d’Etat n’était pas une bonne chose, mais on l’a applaudi. Donc, ce n’est pas un régime civil qui gère le pays, ni un régime démocratique, c’est un régime exceptionnel qui le fait. Il a ses principes et ses façons de faire (…) Ils ont leur manière de faire, cette manière, ils l’ont imposé à tout le monde. Quel est le guinéen qui a participé à la conception de la Charte de la transition ? Vous connaissez un seul Guinéen qui est cité dedans ? Personne. On a eu une Charte qui nous a été imposée et on l’a acceptée. Mais il ne faut pas se lever à la fin de la journée pour dire que si je savais le matin j’allais faire ceci ou cela. Ce sont des actes qui ont été posés et applaudit par la majeure partie de la population et si c’est fait, cela s’appelle la causalité», déclare-t-il

Moïse Rama Fils