TPI Dixinn : Hadya Présie condamnée à 10 mois de prison, interdite des réseaux pour 2 ans

0
575

Conakry-Guinée : Coupable de chantage et de tentative d’extorsion, Hadiatou Bah  »Hadya Présie » écope de 10 mois de prison par le Tribunal de première instance de Dixinn. Elle était poursuivi par l’opérateur économique, Thierno Mamadou Dansoko.

Elle et ses complices notamment Mamadou Aliou Kanté et Mohamed Chérif Conté, ont été aussi reconnus coupables des faits de complicité de tentative d’extorsion. Ils ont été condamnés par le tribunal à 10 mois d’emprisonnement ferme et au paiement de 500 000fg d’amende tout comme Hadya Présie qui, par ailleurs, a été interdit d’utilisation des réseaux sociaux pour une période de 2 ans.

Les avocats de la défense mécontents ont annoncé qu’ils vont faire appel de la décision du tribunal devant la Cour d’appel de Conakry. « C’est une réaction de déception et désolation parce qu’on s’attendait à tout sauf une telle décision. De toute les façons, il y a une juridiction de censure qui est là et nous allons miser nos voies de recours pour saisir ces juridictions afin que cette décision soit censurée en fait et en droit. Nous allons continuer à mener le combat jusqu’à ce que cette décision soit purement et simplement infirmée dans toutes ses dispositions. Et vous avez vu séance tenante dans la salle que nous avons relevé appel. Cela veut dire que nous ne sommes prêt à accepter une telle décision. Pour nous, tout a été appliqué sauf le bon droit« , a déclaré Me Alseny Aissata Diallo.

Il faut également noter que l’accusée a également été condamnée au paiement de 20 000 000 fg à titre de dommage et intérêt à la partie civile.

Pour sa part, l’avocat du plaignant Me Justin Tambada Tolno s’est réjoui de cette décision avant de mentionner qu’il sera prêt à temps voulu de toujours défendre son client en appel. « La décision du M. le Président du Tribunal est constante et avérée que Hadyatou a préparé sa forfaiture. Elle a quitté la Belgique dans l’objectif de venir extorquer des montants auprès des opérateurs économiques en Guinée et malheureusement Thierno Dansoko a été le premier à tomber dans ses filet et le tribunal a découvert la vérité (…) Elle a reconnue de s’être déplacée pour aller à Oranbank dans l’objectif d’obtenir le montant de 100 mille euro représentant la valeur de la Land Cruiser et 80 milles qu’elle a sollicitée dans ses messages menaçant d’atteinte à l’honneur de notre client. Sur ce, nous suivons l’allure qu’elle et ses avocats vont prendre. En appel, nous sommes prêt à aller défendre le dossier et aller défendre l’honneur de notre client qui est déjà souillé« , déclare-t-il.

Moïse Rama Fils