Leadership Féminin : Plusieurs femmes leaders et entrepreneurs réunies autour du FODELF

0
664

Conakry-Guinée : La deuxième Edition du Forum de l’entreprenariat et leadership Féminin (FODELF) s’est tenu ce vendredi 04 mars 2022 à seulement quelques jours de la fête internationale de la femme. Cette année, le thème retenu par les initiatrices est :  »Quelle clé pour dynamiser l’entreprenariat féminin? » La cérémonie a été rehaussée de la présence de certaines ministres comme celle de l’Action sociale et des personnes vulnérables, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et plusieurs autres femmes leaders de la société guinéenne.

Ce forum a pour objectif, à en croire Maciré Touré, initiatrice et coordinatrice générale dudit Forum, de créer un espace d’échange et de partage entre les acteurs de la promotion féminine sur les questions liées à d’entreprenariats et au leadership féminin. « L’objectif est de former et d’informer les entrepreneures ou porteuses de projet sur les mécanismes d’accompagnement à la création et la pérennisation de leur entreprise. Nous venons de commencer avec la cérémonie d’ouverture, place maintenant aux panels et aux ateliers de formations« , précise-t-elle.

Pour sa part, la ministre de l’Action Sociale et de personnes vulnérables a félicité les initiatrices de ce forum. Aicha Nanette Conté estime qu’elles ont tenu à bien cette activité qui les a poussé plus haut. « C’est une très belle réussite, un bon moment où on voit des femmes cadres qui ont réussi dans leur entreprenariat et qui viennent soutenir cette jeune équipe (…) Le message que je vais lancer à mes sœurs, c’est de voir en nous chacune autant que nous sommes devons croire en nous. Parce qu’il y a du potentiel nous et nous pouvons réussir là où les hommes ont réussis », a-t-elle insisté.

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Dr Diaka Sidibé, quant à elle, a d’abord remercié l’organisatrice pour son courage dans le domaine de l’entrepreneuriat féminin dans notre pays. «Si nous sommes réunis ici aujourd’hui, avec engouement et intérêt, c’est pour parler de cette cause commune. La cause des femmes, une cause qui sans cesse, nous interpelle. Parler d’entrepreneuriat fait naître des questions sous-jacentes qui sont au centre des réformes en cours de structuration au sein de notre département, à savoir : l’adéquation de la formation avec les métiers d’avenir, intégration du développement personnel et professionnel dans le parcours estudiantin, et l’exposition au monde de l’entreprise dès les premières années. Conscient du fait que l’entrepreneuriat est une voie sûre pour l’atteinte de l’autonomisation féminine tant attendu, nous nous investirons à vos côtés pour une éclosion durable du potentiel féminin», à indiqué la ministre Diaka.

Moïse Rama Fils