Récupération de domaines de l’État : les avocats de la Résidence 2000 comptent saisir les juridictions internationales

0
394

Conakry-Guinée : Le Collectif des Avocats de la Résidence 2000 était face à la presse ce lundi 7 février 2022 à Conakry. Le Conflit opposant la Résidence 2000 et le Patrimoine bâti public était à l’ordre du jour. Devant les journalistes, les avocats ont expliqué la genèse de l’acquisition du terrain, la réalisation des bâtiments, le premier conflit au temps du président Alpha Condé, et les jugements rendus en faveur de la résidence 2000.

Ces avocats comptent engager une bataille judiciaire à l’internationale afin de faire leur droit.

Selon Me Sékou Koundiano, l’État guinéen, contractant, a accepté d’accomplir l’obligation en octroyant par voie de titre foncier suivant un décret, le domaine qu’on appelle Résidence 2000 situé à la corniche de Coleah tout près de Mousoudougou.

Pour cet avocat, ce domaine maritime de l’État était un dépotoir. «Le domaine quittait depuis l’ancienne Ambassade du Japon jusqu’au Palais du peuple. C’était vide et inoccupé. Monsieur Kadoura a commencé la construction par le remblai des lieux et c’est ce remblai-là qui porte aujourd’hui, les huit ou neuf immeubles de la Résidence 2000. Et pendant le règne du président Lansana Conté, il n’a jamais été question de remettre en cause la propriété qui a été acquise par la société SIPDC», a rappelé l’avocat.

Par ailleurs, Maître Lancinet Sylla, avocat des occupants de cette même résidence, annonce qu’elle va désormais aller à l’affront. «Cette sortie médiatique n’est que le début d’une série d’actions à entreprendre. Dans les jours à venir, les actions judiciaires vont suivre. Nous ne comptons pas baisser les bras. Les institutions internationales seront saisies», annonce-t-il.

Amara Touré