Limitation des avances de loyer à 3 mois : les démarcheurs et les locataires se réjouissent

0
478

Conakry-Guinée : C’est sans doute l’une des décisions les plus appréciées de la junte par la population ces derniers moments. Dans sa conclusion du 24 mars, le Conseil des Ministres a décidé la limitation à trois mois d’avance de loyer à verser aux propriétaires pour les bâtiments à usage d’habitation. Les démarcheurs, ceux-là qui sont pointés du doigt par la quasi-totalité des citoyens d’être à la base de la hausse des frais de location, se réjouissent également de cette nouvelle.

Retrouvés à une base dans la commune de Matam, ces  »aides » ont exprimé leur joie suite à cette décision. Mohamed Lamine Camara, chef-démarcheurs au niveau du carrefour Constantin, déclare : « Quand on a appris la nouvelle hier, on était très content et on a même dansé. Parce que quand on a des clients qui veulent une maison et ont une avance de deux (2) mois ou trois(3) mois et sont prêts à payer, les concessionnaires refusent carrément ces mois et demandent un (1) an ou deux (2). Nous sommes très contents de cette décision. Parce que nous, quand les clients paient un (1) mois, on a notre intérêt, qu’il paie encore quatre (4) ou dix (10) mois, on aura notre intérêt« .

Et de poursuivre : « La décision annoncée par le Ministre Ousmane Gaoual Diallo est bonne pour nous les démarcheurs et les populations. Parce que ces différentes maisons ne sont pas pour le gouvernement. Et diminuer l’avance est très important pour nous démarcheurs et la population. Les concessionnaires qui exigeaient l’avance d’un (1) ans ou deux n’étaient pas bon pour nous (Démarcheurs). Parce que tant l’avance est longue, nous cela nous pénalise« .

M. Kaba Konaté, locataire dans une maison, trouve cette décision tardive en estimant que l’Etat n’a jamais été à la hauteur des attentes des citoyens dans ce domaine depuis l’indépendance. Par ailleurs, il souhaite que l’Etat s’implique activement dans la construction des logements sociaux pour toute la population, seul gage pense-t-il pour lutter contre cette hausse fantaisiste de la part des concessionnaires des frais de loyer. « Le seul problème de la Guinée est que l’Etat est faible (Excusez-moi du terme) et faible comment ? De l’indépendance jusqu’à aujourd’hui, le seul pays qui réclame des affaires de logement, c’est la Guinée. Moi, j’ai beaucoup voyagé de la Côte d’Ivoire en passant par le Mali, le Burkina ou encore le Sénégal, il y a des maisons sociales qui sont construites partout et pour tout le monde quelle que soit ta couche sociale. Si aujourd’hui, les loyers qui sont dans les quartiers et que les concessionnaires demandent plusieurs mois d’avance, c’est la faute à qui ? C’est à l’Etat. Le Ministre Gaoual dit dans son compte rendu que l’avance désormais est fixée à trois mois sinon que les concessionnaires se verront infliger des sanctions. Moi, je dis non, il ne peut pas y avoir de sanctions contre eux parce que l’Etat n’a aucun contrôle sur ces gens-là. Disons à l’Etat de construire des logements sociaux parce qu’il a déjà récupéré les cités qui étaient auparavant dans les mains de tierces personnes au détriment de tous« , a-t-il insisté ce citoyen.

A noter que du Conseil des ministres, plusieurs autres décisions ont été prises telles que la stabilité des prix de l’eau, de l’électricité et du gaz domestique pendant toute la période. La baisse, sans délai, des droits de douane sur certains produits essentiels dont le Riz et le Sucre de consommation ou encore l’obtention d’une autorisation préalable du Ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME pour l’exportation des produits vivriers locaux.

Moïse Rama Fils