Duel Wright-Samoura : Des dysfonctionnements inadmissibles dans la chaîne de prise de décision (Jeunesse CEDEAO)

0
339

Conakry-Guinée : Dans une déclaration rendue publique ce 1er avril 2022, la Jeunesse CEDEAO dit avoir déplorée les évènements qui ont opposé le Colonel Balla Samoura, Haut Commandant de la Gendarmerie, Directeur de la Justice Militaire et M. Alphonse Charles Wright, Procureur Général près la Cour d’appel de Conakry.

Son coordinateur national estime que ces événements sont de caractère à salir l’image de la justice guinéenne qui, selon les nouvelles autorités, doit être la boussole de la transition. « Ces évènements honteux et rétrogrades révèlent l’ampleur des dysfonctionnements inadmissibles dans la chaîne de prise de décision et indiquent sans aucun doute que notre pays a encore du chemin à parcourir dans le cadre de l’indépendance de la justice pourtant donnée comme la boussole qui devrait guider et orienter toutes les actions de la transition. La Jeunesse CEDEAO réaffirme son attachement à l’Etat de droit et à la Démocratie. Elle tient à rappeler à l’intention des Autorités et de l’opinion publique qu’elle s’érigera comme toujours contre toute volonté de censure de l’appareil judiciaire au détriment de l’Etat de droit et de la démocratie dont nous rêvons tant. Face à un tel défi, nous lançons un appel perçant à la justice en général et aux magistrats en particulier de mesurer la portée d’une telle responsabilité dans le cadre du traitement des dossiers déférés devant les juridictions, opposant soit l’Etat aux particuliers ou les particuliers entre eux« , a déclaré Aboubacar Dorah Koita.

Pour lui, les magistrats doivent agir en toute indépendance, impartialité, délicatesse, tempérer et garder à l’esprit en tout lieu et en toute circonstance la teneur de leur serment.

Moïse Rama Fils