Ligue des champions : opposition de styles entre Simeone et Guardiola

0
509

Le duel entre Manchester City (1er de Premier League) et l’Atlético Madrid (3e de la Liga), en quart de finale de Ligue des champions, s’annonce comme un beau duel de tacticiens.

Duel de styles entre l’Atlético de Madrid de Diego Simeone et le Manchester City de Pep Guardiola ? «Je ne vais pas gaspiller une seule seconde sur ces débats idiots», s’énerve le technicien des Citizens. Pourtant la question se pose. Et la réponse est clairement oui. Mais savoir laquelle est la plus efficace reste un autre débat.

Un monde d’écart en matière de possession

En Ligue des champions, avec une moyenne de 41,4% de possession, l’Atlético laisse volontiers la balle à ses adversaires. Et encore, ce chiffre est rehaussé par les deux premiers matches de poules où les Colchoneros ont dominé Porto et le Milan, une rencontre où ils étaient réduits à dix à la demi-heure de jeu. Dans la double confrontation face aux clubs anglais, Liverpool en phase de poules et Manchester United en huitièmes, la moyenne tombe même à 34% de possession, même si, là aussi, l’Atlético s’est retrouvé en infériorité dans les deux confrontations avec Liverpool.

Les hommes de Diego Simeone laissent-ils volontairement la balle à leur adversaire ou subissent-ils le jeu ? Lors de leurs six derniers matches de championnat, tous remportés face à des équipes moins huppées, la moyenne ne change pas et reste aux alentours de 41%.

Pourtant, avec treize buts inscrits pour trois encaissés sur cette période, l’Atlético, troisième de Liga, demeure une équipe redoutable. «Ils sont plus offensifs que les gens ne le croient. Ils ne prennent pas de risque dans la construction, mais ils ont beaucoup de qualité dans le dernier tiers du terrain», confirme Pep Guardiola.

LEFIGARO SPORT