Maison centrale de Conakry : L’ancien ministre, Dr Mohamed Diané, est gravement malade (Avocat)

0
751

Conakry-Guinée : Dr Mohamed Diané, l’ancien ministre de la Défense, en détention à la Maison centrale de Conakry depuis le 6 Avril, est gravement malade. Il est accusé pour des faits de détournement de deniers publics en compagnie de l’ex-Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana et d’autres anciens dignitaires du régime déchu le 5 septembre 2021.

C’est Me Sidiki Bérété, membre du pool des avocats constitués qui a fait l’annonce ce vendredi 08 avril au cours d’une conférence de presse organisée au siège du Barreau de Guinée. Selon l’avocat, l’ancien chargé des Affaires présidentielles serait gravement malade et qu’il serait très risqué de le maintenir en détention. « Dr Mohamed Diané vient de subir une intervention chirurgicale, ça ne fait même pas deux semaines. On a envoyé une copie à la gendarmerie d’enquête. Le procureur le sait. On a fourni les actes médicaux. Mais il est gravement malade. Donc, sa détention serait très risquée, ce n’est pas normal et plus grave, ce qui est inadmissible, le procureur a tiré la réorientation sur la base de l’article 462 qui dit que le procureur peut requérir l’ouverture d’une information si l’audience ne peut pas être tenue. Mais malheureusement il doit requérir devant la juridiction de jugement, le procureur même s’il est spécial n’a pas le pouvoir de saisir une juridiction de jugement et retirer la procédure et envoyer à l’information. Ce sont des violations extrêmement graves. La détention n’est pas justifiée. Actuellement, nos clients sont séquestrés, c’est ça le mot. Parce que quand on est en flagrance, on ne peut pas faire deux mois de va-et-vient à la gendarmerie alors que vous êtes en flagrance. Pendant ce temps, nos clients dormaient à la maison, les passeports sont retirés, les comptes sont gelés, personne ne peut sortir, il n y a pas de risques. Alors si on transfère le dossier à M. le procureur, il l’oriente en flagrance, s’il doit décider, nous nous exigeons la tenue de l’audience le 11 avril« , a déclaré Me Sidiki Berété.

Moïse Rama Fils