Ramadan et alimentations : Les conseils d’un médecin

0
608

Conakry-Guinée : Les fidèles musulmans ont entamé le jeûne du mois de ramadan le samedi 2 avril 2022. Quels sont les bienfaits de ce jeûne ? Quels sont les aliments recommandés pendant ce mois ? Quelles conséquences ce changement d’alimentation peut-il causer chez le jeûneur ? Ces questions ont été posées à Dr Ibrahima Sory Barry, médecin nutritionniste.

Pour lui, l’observation du jeûne entraîne forcément un changement un régime alimentaire chez tous les jeûneurs de façon positive. « L’organisme humain tire beaucoup de profit sur le jeune et lorsque celui-là est bien mené, l’organisme retrouve toute sa forme (…) L’élément essentiel est la renaissance cellulaire. C’est qu’au niveau des vaisseaux sanguins, il y a une diminution de la résistance périphérique. Cela normalise l’hypertension chez les personnes hypertendues et ça favorise également la diminution. Du sucre pour les personnes dont l’hypertension est incontrôlée« , explique-t-il.

Une alimentation saine et équilibrée est une nécessité pour la bonne tenue du jeune. Cependant, le médecin recommande entre autres : « La journée, on ne mange pas, mais la soirée, on a tendance à manger beaucoup plus de sucre et d’aliments gras. Tandis que ce sont des choses qui peuvent être néfastes pour la santé. Il faut avoir des aliments riches en protéines notamment la viande, des œufs ou encore du poulet. En plus de cela, il faudra privilégier les aliments qui contiennent des sucre lents« .

En ce qui concerne des personnes vivants avec de comorbidités tel que la gastrite, le diabète et autres maladies, ce médecin en service au CHU Donka propose : « Le Diabète est une maladie non négligeable, mais la première des choses qu’on doit faire lorsqu’on est diabétique, c’est de consulter un médecin à l ‘approche du Ramadan. Et ces personnes, lorsqu’elles sont normalisées, le médecin indique qu’elles doivent jeûner, elles doivent se promener avec du sucre au-moins avoir trois (3) morceaux dans un sac. Parce que si la personne se retrouve dans une situation d’hypoglycémie, elle sera obligée de rompre le jeûne« .

Concluant, Dr Ibrahima Sory Barry conseille les fidèles à suivre ces recommandations à la lettre au risque d’être exposé à de grave complications. « Ce que nous allons dire à la population, c’est d’observer les mesures d’hygiènes pendant cette période. Parce que l’organisme parfois devient fragile. Mais surtout consommer des aliments propres« , a soutenu le médecin.

Moïse Rama Fils