Transition : le Forum des Forces Sociales s’adresse au CNRD

0
555

Depuis la prise du pouvoir le 05 septembre 2021 par l’armée, la société civile n’a cessé de jouer son rôle d’acteur de la vie publique à travers diverses interventions, notamment des consultations avec les populations et des contributions citoyennes (mémos sur le contenu/chronogramme de la transition, les TDR des assises Nationales…) au CNRD/autorités de la transition pour la réussite de cet autre tournant très décisif de notre histoire.

C’est dans cette volonté, de renforcer la contribution de la Société Civile à la réussite de la transition que différentes composantes du mouvement social (OSC, Syndicats, médias,..) travaillent en synergie à travers des consultations, des rencontres d’échanges et des sessions de communication afin de mieux impacter le bon déroulement de la transition.

Réunie depuis janvier 2022 au sein du Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), la société civile constate, malgré quelques efforts consentis allant dans le sens d’une transition inclusive et apaisée, que l’évolution actuelle de cette transition demeure très préoccupante avec tous les risques que cela implique. Cette préoccupation découle des doutes, inquiétudes et craintes dont entre autres :

  1. Le flou entretenu autour du contenu et la durée de la transition, ce malgré la clarté de l’article 77 de la charte de la transition, qui reste préjudiciable à la stabilité et à la bonne conduite de la transition au regard des sanctions annoncées par la CEDEAO qui pourront s’ajouter à d’autres formes de menaces internes ;
  2. La non présentation des actifs financiers et matériels de l’Etat à la prise du pouvoir du 5 septembre 2021, ainsi que la non déclaration des biens des membres du gouvernement et du CNRD, en dépit de la noble volonté de moraliser la gestion de la chose publique ;
  3. Le lancement et l’organisation des assises nationales sans publication préalable des TDR ;
  4. Le choix ambigu des représentants des entités, notamment de la société civile dans les instances/Organes et structures de la transition ;
  5. L’impuissance des autorités de la transition dans l’application et le suivi des mesures entreprises dans le cadre de la réduction de la flambée des prix sur le marché;
  6. La création et l’opérationnalisation tardive d’un cadre, qui quoique salutaire dans son caractère inclusif et structuré, priorise la concertation en lieu et place du dialogue demandé par les acteurs sociopolitiques ;

Pour lever ces incertitudes, doutes et craintes soulevés, soucieuse de la réussite de la transition, la société civile à travers le Forum des Forces Sociales de Guinée invite :

  1. Le CNRD et l’ensemble des autorités de la transition à:
  • diligenter la définition de la durée de la transition conformément à l’art.77 de la Charte, afin d’éviter toute forme de sanction de la CEDEAO dans un contexte de cherté de la vie sans cesse croissante, ainsi que toute opposition avec les acteurs sociopolitiques du pays au tour du contenu et la durée de la transition ;
  • mettre en avant le droit et la loi dans leurs nobles actions de moralisation de la gestion de la chose publique.
  • Faire l’état des lieux des actifs financiers, matériels et moraux de l’Etat à la prise du pouvoir le 05 septembre 2021 et publier la liste nominative des membres du CNRD ;
  • Rendre plus transparent le choix des représentants des entités sociopolitiques dans les organes et structures de la transition, jusqu’ici jugé très ambigu;
  • Faire du cadre créé par décret, un cadre de dialogue inclusif et non celui destiné à de simples concertations ;
  • Faire preuve de transparence, de professionnalisme et d’objectivité dans l’organisation des assises nationales, tout en rendant public les TDR ;
  1. Les Forces Sociales et Politiques du pays à se remobiliser au-delà des positions partisanes pour reconstituer les Forces Vives de la Nation comme une dynamique de dialogue et d’action pouvant mieux influencer le bon déroulement de la transition.
  2. La CEDEAO, à renforcer les efforts de dialogue en cours avec les autorités de ses trois (3) pays membres en transition.

Ont signé pour le Forum des Forces Sociales de Guinée

Le Réseau CoJeLPaiD, l’ONG UDEC, PNAPIC, LEJEPAD, DEPEG, PCUD, Cellule Balais Citoyen, Jeunesse CEDEAO Guinée, Alliance Futuriste, COSCDM/HG, MG+, CONAPAID, CECCG, COSATREG, CGFOG, UDTG, ONSLG, CGTG, MA CAUSE, MAG, FSF, COFFIG, OCDR, Forum Civil Guinéen, MERCI, ROSE, APRODI, CNJAG, Guinée Impact, OGELT