Libération d’Alpha Condé : «Il faut reconnaître que nous étions malades pendant tout ce temps» (Talibé Dabo, RPG-arc-en-ciel)

0
655

Conakry-Guinée : L’ex Président de la République, le professeur Alpha Condé, est désormais libre de ses mouvements. C’est à travers un communiqué lu dans la soirée d’hier vendredi 22 avril 2022 que le CNRD a informé l’opinion nationale et internationale de cette libération définitive de l’ancien Chef de l’Etat. Au lendemain de cette annonce, Talibé Dabo, le fédéral du RPG Arc En Ciel à Kankan, joint par notre rédaction, a exprimé toute sa satisfaction.

Pour Talibé Dabo, cette libération réconforte le parti déchu sur sa position au-delà de la joie que cela a procuré à tous les militants et sympathisants du navire jaune. « Cela nous a donné beaucoup d’inspirations, de la joie et nous a mis dans une position de réconfort. Il faut reconnaître que nous étions malades pendant tout ce temps. Dans l’esprit, nous étions malades. Dans nos démarches et même dans notre comportement, nous étions malades. Mais Dieu a fait que toutes ces maladies ont été guéries grâce à un communiqué diffusé hier par le CNRD« , s’est-il réjoui.

Cette libération intervient alors que plusieurs familles qui se disent victimes du régime Condé ont déjà porté plainte contre l’ancien locataire du Palais Sékhoutouréyah devant les juridictions du pays. Mais pour cet influent membre du RPG, il revient à ces familles d’apporter la preuve de leurs accusations. « Les Guinéens qui pensent que le Président Alpha Condé leur a fait du mal ont toute la liberté également d’apporter des preuves irréfutables comme quoi, Alpha leur a fait du mal. Alpha Condé est prêt à faire face à la justice. D’ailleurs, il ne s’est jamais opposé à cela, mais il va falloir que les conditions soient réunies. Donc, moi je crois que ce qui est un fait de la justice n’a rien à avoir avec un statut d’un ancien Président« , soutient-il.

Quoi qu’il en soit, Talibé Dabo estime que ces gens portent plainte contre Alpha Condé croient être les seuls victimes, eux également ont des réserves contre ceux-là qui agissent ainsi. Parlant de l’avenir du Conseil Exécutif Provisoire qui a vu porté à sa tête Kassory Fofana, il précise : « Les gens pensent que la convention a consisté à mettre quelqu’un à la tête du parti, non ! Ce n’est rien de cela. Les membres du bureau ont imaginé qu’il fallait animer à l’intérieur du RPG Arc En Ciel, mettre une structure pour animer. C’est pourquoi, on a initié de mettre en place le Conseil Exécutif Provisoire qui n’est que provisoire. Il devrait travailler jusqu’au prochain congrès. Donc, le même bureau qui a initié cela, ce même bureau peut se réunir pour mettre fin aux activités du conseil« .

Si Alpha Condé est libre désormais, tel n’est pas le cas pour ces anciens ministres. Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, les ministres Mohamed Diané, Oyé Guilavogui, Albert Damantang Camara et Ibrahima Kourouma sont tous poursuivis pour des faits de détournement de deniers publics et croupissent à la maison centrale de Conakry.

Moïse Rama Fils