MICROCREDIT : Le Crédit Rural de Guinée renforce le grand chantier de la digitalisation

0
905

Le Crédit Rural de Guinée (CRG), la plus grande institution de micro finance du pays déploie des efforts considérables pour remporter le pari de la digitalisation de ses activités. Dans ce cadre, elle utilise une interface entre ses responsables et les adhérents, dénommée Crédit Mobile.

La nouvelle plateforme permet au client de faire directement toutes les opérations courantes àpartir d’un téléphone simple ou Android, d’une tablette ou d’une machine fixe ou portable.

« Ils peuvent directement exprimer leurs demandes, solliciter des crédits, effectuer les déboursements et les remboursements de leurs crédits, vérifier leur solde, etc. On a voulu tout réunir en un seul logiciel pour faciliter la tâche du client», a déclaré Sékou Mohamed Condé, le directeur de la communication du CRG.

« Pour les agriculteurs par exemple, la tâche est encore plus facile pour exprimer leurs besoins et faire valider leurs dossiers. C’est seulement quand ils devront retirer les montants qui leur sont affectés qu’ils auront besoin de se déplacer dans un bureau du CRG pour signer les contrats », a ajouté Condé.

Cette réforme commence à porter ses fruits au vu des nombreux adhérents déjà inscrits au niveau de la plateforme, affirme une autre source du CRG.

Pour bénéficier de ce service, l’adhérent doit bien entendu posséder ou ouvrir un compte au CRG et s’inscrire sur la plateforme du Crédit Mobile, ce qui lui permet de se connecter aux différents services de l’institution de micro finance.

Le Crédit Rural de Guinée compte octroyer environ 370 milliards GNF de crédit à ses adhérents en 2022, ce qui représente une très forte hausse (+ 40%) par rapport aux chiffres enregistrés l’année dernière.

En même temps, il veut mobiliser environ 305 milliards GNF d’épargne et espère atteindre un minimum d’un million d’adhérents cette année.

Le CRG – qui maintient sa vocation de puissant levier de lutte contre la pauvreté en Guinée – est présent dans plus de 2000 localités, parmi les plus reculées du pays.

Cheick Soumah