Toxicomanie juvénile en Guinée : Une formation pour renforcer les capacités des animateurs de causeries éducatives au sein des établissements pré-universitaires

0
555

Conakry-Guinée : Dans l’optique d’outiller efficacement les cadres de l’Institut itinérant de formation et de préventions intégrées contre la drogue et autres conduites addictives (IIFPIDCA), en matière de causeries éducatives sur la toxicomanie juvénile au sein des établissements pré-universitaires en Guinée, un atelier  de formation a été lancée le mercredi 1er juin, sous la coordination du département de la formation dudit Institut.

Sous le leadership de Mme la ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Dr Diaka Sidibé, représentée par le M. le Chef de cabinet Thierno Hamidou Bah et l’accompagnement des services partenaires, le présent atelier constitue d’une importance capitale, tant au niveau pédagogique qu’opérationnel. Ainsi, l’idée est d’outiller les différents animateurs  sur les causeries éducatives contre la toxicomanie des jeunes au sein des structures pré-universitaires dans notre pays. Il s’agit en effet de véhiculer les messages de sensibilisation sur les dangers liés à la consommation des substances narcotiques en milieu pré-universitaire guinéen.

Dans son allocution de circonstance, le Directeur Général de L’IIFPIDCA, Dr Thierno Bah, a rappelé l’objectif central de cet atelier. «Cette formation sera constituée par les cours magistraux et les sciences de travaux dirigées et les travaux pratiques en vue de permettre aux participants d’acquérir non seulement sur les connaissances théoriques sur les drogues, les effets sur le système nerveux et les conséquences sur la consommation, tant sur la santé physique et mentale, ainsi sur les techniques de préventions pédagogiques et biologiques, de la communication efficace au public», déclare-t-il avant d’ajouter : «Il s’agit de cours interactifs qui s’accompagnent de quelques travaux dirigés et des travaux pratiques afin de renforcer les capacités des futurs animateurs».

De son côté, le Chef de cabinet, Thierno hamidou Bah, a dit : «C’est un honneur de représenter Madame la ministre l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, qui aurait bien voulu être à vos côtés pour témoigner encore sa vision, sa volonté de faire de l’IIFPIDCA un centre de formation, qui fera en sorte que les gens vont sortir des préjugés pour essayer de faire comprendre les méfaits de la drogue dans notre société».

Pour le responsable actuel du département de la formation de l’IIFPIDCA, M. Issiaga Faouli Sylla, coordinateur de l’atelier, a d’abord présenté l’Institut avant de dégager les attentes de cette formation. «Ces séances de formations permettront de certainement d’outiller les uns et les autres non seulement de renforcer les capacités opérationnelles de s cadres, mais aussi les doter des stratégies de communication contre la drogue en milieu juvénile», conclut-il.

La formation se déroulera du 2 au 13 juin 2022 et sera sanctionnée par une attestation.

Amara Touré