Envahissement de la pelouse par les supporters du Syli : «C’est inexplicable et inexcusable», estime Lucien Beindou Guilao

0
504

Conakry-Guinée : Le but marqué par le capitaine du Syli national, Naby Keita, dans le temps additionnel contre le Malawi le jeudi 10 juin 2022 au Stade Général Lansana Conté de Nongo, lors des éliminatoires pour la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, a entraîné une vague de folie dans l’enceinte du stade. Les supporters dans l’euphorie ont envahi la pelouse alors que le match n’avait pas pris fin.

Le match a été interrompu pendant plusieurs minutes avant l’intervention des agents des forces de l’ordre. Une attitude qu’a déplorée ce week-end Lucien Beindou Guilao quand il a été interrogé par notre rédaction. Pour cet ancien sociétaire du Syli de Guinée, ce comportement de quelques supporters est inexcusable. « Je comprends qu’il y a longtemps que le Syli ne gagne pas et qu’il y a longtemps qu’il ne joue pas chez lui. Je comprends tout cela, mais c’est inadmissible, c’est vraiment inadmissible. Coté sécurité, l’organisation n’a pas été bonne. On a des stadiers qui ne savent pas faire leur travail, plutôt que de surveiller, ils regardent le match, c’est compliqué ! C’est un ensemble de plusieurs éléments qui ont fait cette pagaille. Mais ça n’explique pas, c’est inexplicable et inexcusable« , s’est indigné ce consultant du football.

Et de poursuivre : « On est là, on a un terrain qui frise la suspension, on est en suspense au niveau de la CAF et du coup le public se permet d’envahir le stade alors que le match n’était pas fini. Il restait 30 secondes ou une minute, le match n’était pas fini. C’est très dangereux à la fois pour nos joueurs et pour les joueurs adverses qui avaient déjà quitté le terrain parce qu’ils n’étaient pas en sécurité. Ça va être compliqué parce qu’on ne sait pas comment le comité de discipline de la CAF va prendre ça ? Je suis sûr qu’il attend le rapport des arbitres et du commissaire du match pour prendre une décision. On croise les doigts, mais c’est une attitude inexcusable et inexplicable« .

Moïse Rama Fils