BAC Unique Session 2022 : La commune de Matam présente 3 945 candidats dont 1 678 filles

0
150

Conakry-Guinée : C’est le dernier virage des examens nationaux ce, après l’examen d’entrée en 7ème année, le Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC), c’est autour du Baccalauréat unique de rentrer en jeu. Ce vendredi 17 juin 2022, les épreuves ont été lancé officiellement sur toute l’étendue du territoire national.

Dans la commune de Matam, c’est le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur qui a lancé le coup d’envoi des premières épreuves au centre Lycée Coléah, accompagné du Maire de ladite commune et autres personnels de l’encadrement.

Autour du mât après la montée des couleurs, devant les candidats, le Secrétaire Général Dr Facinet Conté a prodigué d’utiles conseils relatifs au déroulement des épreuves : « Vous devez faire cet examen dans la plus grande sérénité. Vous devez réussite et honoré vos parents qui vous ont accompagnés durant des années et des années. Mais sachez que ce n’est qu’un examen,  venez avec la plus grande concentration, ne dispersez pas vos idées. Je voudrais vous dire que votre génération est une génération testable et testée à tout moment. Vous avez fait déjà assez d’examens avant d’être là. Nos parents quand ils avaient déjà leurs diplômes, ils avaient déjà un emploi nous ce n’est pas le cas. Ça ne sert à rien de passer de classe en classe sans pour autant maîtrisé. Il faut que vous soyez conscients d’une chose, c’est l’examen que vous allez faire aujourd’hui. Je prie pour vous que vous réussissez. Mais sachez que devant, vous devriez continuer à travailler pour honorer vos parents mais également servir notre cher pays qui a besoin les compétences de ses filles et de ses fils« , a-t-il conseillé.

Prenant parole, le Directeur Communal de l’Education a dressé les statistiques de la commune. « A Matam, nous avons 11 centres et les candidats qui  ont été retenus parce qu’ils sont dans les conditions de faire ce baccalauréat dont les candidats qui ont déjà eu l’examen précédent, c’est à dire qui ont déjà le brevet.  Au niveau de Matam, ils sont au nombre de 3 945 candidats dont 1 678 filles repartis dans les 11 centres et selon les options confond« , a déclaré Ibrahima 2 Barry.

Moïse Rama Fils