Manifs du 23 juin : le FNDC suspend son mot d’ordre pour «donner une chance à la matérialisation du cadre de dialogue annoncé»

0
401

Conakry-Guinée : Dans l’après-midi de ce mercredi 22 juin, soit quelques heures de sa marche pacifique, les responsables du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) se sont concertés à leur siège à Ratoma Bonfi, avec les représentants des sages de Guinée. 

Au sortir des échanges, le porte-parole de ces sages, Dr Édouard Gnankoye Lamah, ancien ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a fait savoir que leur démarche a pour but de demander au FNDC de revenir autour de la table en vue de chercher une issue favorable et éviter la voix de la rue. «Concrètement, le message pour lequel nous sommes venus voir le FNDC, c’est de suspendre l’avis de marche pour retourner à la table de négociations, à la table de dialogue. Le FNDC a promis de se réunir et va répondre d’un moment à l’autre», avait-il dit au nom de tous les sages et de toutes les communautés, avant d’ajouter que le CNT et le gouvernement qu’ils ont rencontrés se sont «aussi engagés pour le dialogue».

Le FNDC a, après concertation à huis-clos, annoncé à travers un communiqué le report de la manifestation du jeudi 23 juin. Ci-dessous l’intégralité de ce communiqué :

«Considérant l’attachement et la fidélité de la Coordination nationale du FNDC et de ses antennes aux règles et principes de la démocratie et de l’Etat de droit ;

Considérant sa profonde aspiration à une transition réussie et apaisée dans l’intérêt exclusif du peuple de Guinée ;

Considérant l’appel au dialogue des institutions régionales, continentales et internationales  que sont la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations Unies ;

Compte tenu des démarches entreprises auprès de la coordination nationale par des chefs coutumiers, religieux, des organisations et associations traditionnelles mais aussi des organisations de la société civile et autres bons offices ;

Prenant la mesure de la déclaration d’intention du Premier Ministre sur l’ouverture d’un cadre dialogue sous sa présidence avec la participation de la CEDEAO, de l’UA et des Nations Unies pour aplanir les divergences pour une sortie de crise ;

Le FNDC informe l’opinion nationale et internationale qu’il observe une trêve d’une semaine en suspendant la marche citoyenne et pacifique prévue ce jeudi 23 juin 2022  dans le grand Conakry jusqu’au 30 Juin 2022 afin de donner une chance à la  matérialisation du cadre de dialogue annoncé avec des acteurs sociopolitiques ayant des revendications sur la conduite de la transition.

Toutefois, le FNDC rappelle qu’en l’absence de résultats probants pendant cette période de suspension de son mot d’ordre, il se trouvera dans l’obligation de renouveler son appel à manifester afin d’obtenir la satisfaction de ses revendications légitimes.

Le FNDC appelle les citoyens pro-démocratie et épris de justice à rester mobilisés jusqu’au retour diligent à l’ordre constitutionnel dans la paix et la quiétude sociale.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons ».