Pêche : Les produits de mer se font de plus en plus rares en Guinée

0
585

Conakry-Guinée : Le constat devient de plus en plus amer. Partout, les consommateurs, toutes catégories confondues, se plaignent de la cherté des marchés notamment le marché de nos produits de mer.

En partant du poisson par exemple, la majorité des conakrykas et environs atteste que non seulement la qualité de poisson livrée n’est pas la bonne, mais que la qualité de poisson disponible n’était pas tellement prisé chez nous compte tenu des potentialités en la matière. Ces poissons de qualité non appréciable sont malheureusement vendus chers dans les marchés de Conakry et à l’intérieur du pays. Le prix d’un carton oscille entre 400 à 500 voire 600 mille francs guinéens.

Selon certaines spécialités, les poissons communément appelés Bologui, et le thon de Guinée seraient plus présents dans les pays voisins. Comme pour dire que le citoyen guinéen ne connait ou n’en a pas droit au bon goût. A telle enseigne que la pêche sous toutes ses formes profite mieux aux pays voisins où sont quotidiennement drainés des centaines de milieux de tonnes de poissons pêchés en Guinée.  Selon ces spécialistes, un bateau de pêche peut drainer plus de 600 à 700 tonnes de poissons. Si la Guinée, pays producteur, se frotte les mains avec quelques 10 millions de dollars US par an pour les caisses de l’Etat, au Sénégal par contre l’Etat n’en caisse pas moins de 300 à 400 voire 450 millions de dollars US par an, rassurent–ils.

A tous ces dérapages qui perdurent depuis plus d’une dizaine d’années, les raisons en sont multiples…

Nous y reviendrons.

Amara Touré