Littérature : «L’ex-Ministre : de l’envers à l’endroit de la politique» et «Ethnies, partis politiques et cohésion nationale», deux essais de l’ancien ministre Lamine Kamara

0
408

Conakry-Guinée : A travers ses expériences et son vécu, l’ex-ministre des Affaires étrangères et de la Fonction publique, Lamine Kamara, nous livre d’une manière particulière sa perception en tant que commis de l’Etat sous la deuxième République. Parus aux éditions L’Harmattan-Guinée, il a dédicacé ce samedi 17 septembre 2022 à Conakry, ces deux ouvrages qui dressent essentiellement l’histoire contemporaine de la Guinée.

Cette dédicace a été rehaussée par la présence de plusieurs dignitaires de la deuxième République, tous venus soutenir leur ami pour le travail abattu durant sa longue carrière au service de son pays.

Des coulisses du pouvoir à la fonction ministérielle et celle de l’unité nationale, mais aussi ses liens particuliers avec l’ancien président de la République, le Général Lansana Conté, l’auteur nous livre dans ses ouvrages (2) un témoignage inédit à la fois riche et symbolique.

Dans son intervention, l’auteur Lamine « Capi » Kamara a singulièrement livré son sentiment pendant une période bien déterminée. «Ses livres se sont mes mémoires de grand commis de l’Etat, tous mes souvenirs de CTRN, de l’Ambassade à Paris, au Ministère des Affaires étrangères, de Ministère des Affaires étrangères au Ministère de la fonction publique, tous les souvenirs sont retracés, mais aussi la vie gouvernementale, la gouvernance aussi,  les très grands risques qu’on prend dans le métier de ministre. Quand on exerce la fonction, il y a beaucoup de risques qu’on court, ces risques sont racontés de dans » souligne t-il.

Poursuivant, il a brièvement dressé les grandes lignes de sa production littéraire. «En lisant ces livres aussi comme moi, je me sépare jamais de l’humour dans ce que j’écris et dans ce que je fais, on peut beaucoup rire, on peut rire aux éclats, mais en les lisant on découvrira aussi beaucoup de pages non encore écrit de notre histoire. Il est recommandé particulièrement à la jeunesse pour mieux connaitre la fonction ministérielle et aussi pour mieux connaitre le pan de l’histoire de notre pays, qui se trouve dans le livre qui sont racontés de manière très souvent agréable, mais de manière aussi extrêmement sérieuse», a rappelé Lamine Kamara.

Dans le même d’ordre d’idée, Lamine « Capi » Kamara a exhorté la jeune génération à la rigueur dans l’exercice du travail. «Je n’ai pas de leçon a donné à qui que ce soit pour l’administration, mais je vais dire seulement une chose, c’est la rigueur, la probité. Pour la rigueur par exemple, je vais dire quelques choses que répète très souvent, j’ai travaillé 35 ans pour la fonction publique guinéenne, en me retirant bien sûr les 7 ans que j’ai passé en prison politique, je ne me souviens pas en 35 ans, être venu en retard une seule fois au bureau, mes collaborateurs  peuvent vous le dire, le résultat, c’est la rigueur, l’amour du travail, le sacrifice, le don de sois qu’il faut conseiller à la jeune génération», a insisté l’auteur.

Dans cette ambiance littéraire, nombreux sont les anciens de commis de l’Etat (Fodé Bangoura, Dr Ahmed Tidiane Souaré, etc), les écrivains y compris l’un des ministres actuel, en particulier le Ministre de la Jeunesse et des sports, Lansana Bea Diallo, a témoigné le courage et le sens du devoir de l’auteur.

Romancier, autobiographe, essayiste, conteur, homme politique et diplomate chevronné, Lamine Kamara est un écrivain reconnu, ancien président de l’Association des écrivains de Guinée, grand admirateur du poète David Diop. Diplômé en lettres à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry en 1965.

«L’ex Ministre : de l’envers à l’endroit de la politique » comprend 215 pages, subdivisé en 13 chapitres. «Ethnies, partis politiques et cohésion nationale », est composé de 204 pages, répartis également en 13 chapitres. Ils ouvrent de nombreuses pistes en s’appuyant sur une profonde connaissance de l’histoire séculaire et contemporaine de la République de Guinée.

Amara Touré