Mort d’un jeune à Kipé : le Procureur Général relève le manque de professionnalisme du présumé auteur (Communiqué)

0
286

Conakry-Guinée : Le Parquet Général près la Cour d’Appel de Conakry a été saisi par acte N°0450/MJDH/SG/CAB/2022 en date du 17 Septembre 2022, du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, aux fins de poursuites judiciaires pour des faits présumés d’homicide volontaire par arme à feu et complicité contre les nommés Alpha Kabinet KABA, commandant de police, chef des opérations adjoint de l’office central antidrogue, adjudant-chef Souleymane KOUROUMA, brigadier-chef Albert CAMARA, brigadier-chef Mohamed Lamine CAMARA, brigadier-chef Sékou DIAWARA, brigadier Aly CISSE, brigadier Malick CAMARA, brigadier Mohamed Yéro BARRY, brigadier Youssouf DIALLO, brigadier Alya SYLLA et brigadier Oumar SOUMAORO.

En effet, il nous a été rapporté par le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des droits de l’Homme, que c’est dans la matinée du 17 Septembre 2022, que M. Alpha Kabinet KABA, commandant de police, chef des opérations adjoint de l’Office Central Antidrogue (OCAD), à la tête d’une mission de patrouille de lutte antidrogue, a fait usage d’une arme à feu qui a atteint mortellement Abdoulaye DIALLO, marchand âgé d’une trentaine d’années, domicilié au quartier Kipé, Commune de Ratoma.

Que la victime étant dans un état critique avait été reçue aux urgences pour des soins intensifs à l’Hôpital Sino-Guinéen et a malheureusement rendu l’âme vers 16 heures par suite d’hémorragie malgré les mesures médicales prises pour tenter de sauver sa vie. Qu’à l’absence de toutes menaces extérieures venant de la victime, l’agissement du présumé auteur est empreint d’un manque de professionnalisme et de toute légitime défense.

Par ailleurs, il résulte des faits dénoncés que le présumé auteur Alpha Kabinet KABA était en compagnie des personnes susnommées, qui auraient joué un rôle dans la réalisation tant matérielle, morale que légale des faits incriminés d’où la présomption de complicité à leur égard.

Tout en présentant ses sincères condoléances à la famille et amis de la victime, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, en application des dispositions des articles 41 et 42 du Code de Procédure Pénale, instruit au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dixinn, d’engager sans délai des poursuites judiciaires contre le Commandant de police, chef des opérations adjoint de l’office central antidrogue Alpha Kabinet KABA, l’adjudant-chef Souleymane KOUROUMA, le brigadier-chef Albert CAMARA, le brigadier-chef Mohamed Lamine CAMARA, le brigadier-chef Sékou DIAWARA, le brigadier Aly CISSE, le brigadier Malick CAMARA, le brigadier Mohamed Yéro BARRY, le brigadier Youssouf DIALLO, le brigadier Alya SYLLA et le brigadier Oumar SOUMAORO.

Le Parquet Général attache du prix à l’exécution de cette présente instruction.