Boussoura : Un jeune entre la vie et la mort après avoir fumé la drogue appelée «kush»

0
560

Conakry-Guinée : Le grand marché de la drogue de « Colombie », situé dans la cour de Boussoura-port, dans la commune de Matam, continue de faire des dégâts dans la cité. Ce lundi 17 octobre 2022, un jeune homme du nom de Siké, âgé d’une trentaine d’années, a failli ravaler sa langue après avoir fumé la nouvelle drogue qui fait de ravage à Conakry appelée « Kush ».

Sous anonymat, un ami de la victime témoigne : « Le jeune Ské est l’un des clients fidèles du marché Colombie. Aujourd’hui, c’est dans les bandes de 14h qu’il est venu, comme d’habitude, pour se procurer de sa dose. Mais cette fois-ci, il a voulu essayer le nouveau produit et malheureusement ça failli lui coûter la vie« . Poursuivant, il indique que : « Dès qu’il appris le kush, il a commencé à faire des grimaces, il n’arrivait pas à respirer et heureusement on a intervenu à temps car il était sur le point de ravaler sa langue. Nos amis ont commencé à lui tirer sa langue, mais au fur et à mesure qu’on tirait sa langue, le sang sortait et la langue aussi se gonflait comme si on mettait de l’air. Et c’est dans cette circonstance que les autorités sont venues nous faire sortir du port pour ne pas qu’il meurt dans la cour ».

A la question de savoir qui est le pourvoyeur de ce nouveau produit, il dira que la Guinée ne connaît pas cette dangereuse drogue appelée « kush ». « D’ailleurs, il a déjà tué 2 personnes dans le marché ici à Colombie et 4 dans le quartier de Boussoura. C’est la raison pour laquelle les autorités du port ont fait sorti le jeune Siké pour ne pas que la même chose se répète ici. C’est à dire éviter qu’il ne soit pas la troisième victime de ce « kush« .

Le phénomène de la drogue a pris de l’ampleur à Conakry, surtout à Boussoura. L’on peut dire que c’est la faute à l’État guinéen. Au port de Boussoura, il y a les représentants de la Marine, de la douane, de la gendarmerie, de l’anti-drogue et de l’immigration, mais ils laissent les Sierra-leonais faire rentrer la drogue ici à cause de l’argent. « Ils quittent leurs pays pour venir semer des troubles en Guinée. Parce qu’ici les autorités sont muettes devant l’argent et les jeunes guinéens meurent tous les jours à cause de leurs fautes« .