Politique urbaine en Guinée : Les acteurs et les parties prenantes échangent sur l’élaboration de la politique urbaine nationale

0
682

Conakry-Guinée : Ce mardi 8 novembre, dans un réceptif hôtelier de la place, le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, en collaboration avec l’ONU-Habitat sur financement de l’Union Européenne à travers le Projet SANITA VILLES DURABLES, a organisé l’atelier régional pour le développement de la politique urbaine nationale.

L’objectif est de décliner de manière participative et inclusive les priorités de la Politique urbaine nationale (PUN) de la Guinée à travers une prospective des options d’orientations, notamment : présenter et échanger avec les participants sur les réalités et perspectives du développement urbain de Guinée en partant du diagnostic réalisé en 2020 ; présenter et échanger avec les participants sur la démarche d’élaboration de la PUN ; travailler sur les liens entre le diagnostic urbain et la politique urbaine nationale ; identifier les priorités régionales sur le développement urbain ; sensibiliser les participants sur la pertinence d’élaboration d’une PUN en Guinée ; valider et/ou réfuter les opérations du diagnostic par rapport à la région administrative.

Le Directeur national de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (DATU), Alpha Oumar Diallo, a, dans son discours de bienvenue, rappelé que sur le territoire guinéen, les intérêts sont hétérogènes. «Nous avons des anciennes communes qui ont des spécificités tout comme nous avons aussi d’autres qui sont émergentes et qui continuent à se développer mais qui ont aussi leurs spécificités. Cette rencontre va permettre à chacun de nous dans son domaine professionnel, dans sa circonscription communale de parler de l’urbain et de l’urbanité», a souligné M. Alpha Oumar Diallo.

Dans son discours d’ouverture, la gouverneure de la ville de Conakry, présidente du Conseil d’aménagement et d’urbanisme de la région de Conakry, M’Mahawa Sylla, a indiqué que cet atelier sur le développement urbain de la Ville de Conakry va permette aux parties prenantes du développement urbain en Guinée d’élaborer enfin une politique urbaine nationale, en s’appuyant sur le diagnostic réalisé en 2020. Un diagnostic qui ressort globalement partout dans le pays, un déficit important de l’ensemble des instruments de gestion urbaine. «Je parle des instruments institutionnels, techniques, financiers, humains et des mécanismes de gestion pour leur mise en œuvre. Le principal défi dans ce domaine est l’absence d’une planification effective du développement urbain». Même que les plans d’aménagement existent pour les principales villes du pays, mais ils ne sont ni respectés ni exécutés correctement dans la majorité des cas. «La ville de Conakry, capitale de la république de Guinée, concentre près de 50% de la population urbaine du pays, sur une superficie à peu près de 1% du territoire national, si l’on tient compte du «Grand Conakry».

Selon elle, les véritables enjeux du développement urbain de Conakry sont les problèmes de surpeuplement, d’habitation, de sécurité physique et sanitaire, d’assainissement, d’aménagement et le dérèglement climatique. «Le diagnostic urbain réalisé en 2020 et les résultats des ateliers régionaux, y compris le présent atelier de Conakry, doivent produire un document de politique urbaine qui servira à l’élaboration d’une politique urbaine nationale. Les priorités de développement urbain de la Ville de Conakry sont claires, et elles regroupent celles des autres régions. Il s’agit de planifier le développement urbain, à travers une coordination de tous les projets urbains sectoriels ; d’assurer une mobilité urbaine adaptée au contexte et aux ressources locales disponibles; d’’organiser un système d’assainissement correct, opérationnel et durable ; de renforcer tous les instruments de gestion urbaine, tout en encourageant l’investissement; de renforcer la résilience au changement climatique et la sécurité générale», a conclu la Gouverneure M’Mahawa Sylla.

Il faut noter que les résultats attendus de cet atelier sont entre autres : le diagnostic réalisé en 2020 et les principales recommandations quant à l’élaboration de la PUN sont présentés et discutés ; le processus d’élaboration d’une PUN est présenté et expliquée ; les liens entre le diagnostic et la PUN sont mis en exergue et discutés ; les priorités régionales de la ville de Conakry sont identifiées et discutées ; les participants (acteurs et parties prenantes) sont sensibilisés sur la nécessité/opportunité pour la Guinée d’élaborer sa PUN ; les orientations du diagnostic pour la PUN sont présentées, discutées, validées ou réfutées à l’aune des réalités urbaines de la ville de Conakry.

Souana Doré