Expo universelle 2030 : la Corée du Sud prévoit, en tout, un investissement de 3.6 milliards de dollars

0
1258

La Corée du Sud met en œuvre toutes les qualités qui lui ont permis de devenir aujourd’hui un pays avec lequel il faut compter depuis près de 70 ans. La Corée du Sud s’est imposée en tant que pays d’innovations technologiques, de leader en robotique et évidemment une puissance culturelle. C’est ainsi que le Pays du matin frais dans ses projets d’accueillir comme à son habitue de grands événements planétaire tel que les olympiades (deux fois) et la Coupe du monde de 2002, s’est lancé dans un projet ambitieux d’abrité Expo universelle 2030, dans sa ville futuriste Busan. S’articule autour de la thématique «Transformer notre monde, Naviguer vers un avenir meilleur», les autorités ont érigé cette candidature en projet prioritaire sous l’administration Yoon Suk-yeol et pour se faire, rien n’est laissé au hasard.

Avec une population de plus de 3,4 millions d’habitants, la ville de Busan vitrine pour accueillir l’Expo universelle 2030, est « un lieu unique dans l’histoire de la Corée du Sud ». Il s’agit du principal point d’interaction commerciale et culturelle avec le monde extérieur depuis des siècles. Ainsi, cette ville à carbone neutre, a une situation géographique optimale à l’intersection du continent eurasiatique et de l’océan Pacifique, facilement accessible depuis toutes les régions du monde.

L’expérience d’un pays organisateur d’événements mondiaux, un argument de taille pour la candidature sud-coréenne

La Corée du Sud est en ordre de bataille pour promouvoir la candidature de Busan qui souhaite accueillir l’Expo universelle 2030 afin que le pays accède au club très fermé des nations ayant accueilli cet événement d’envergure. En effet, la Corée du Sud étant un pays très habitué à abriter des événements d’ampleur, ne recule devant rien pour mettre en avant ces atouts en matière d’organisation. La ville de Busan ou l’Expo universelle 2030 pourrait être organisée, a accueilli dans le passé les Jeux asiatiques de 2002 et a également été la ville hôtes de la Coupe du monde de football en 2002 et le site du sommet ASEAN-Corée en 2019. Ainsi, ces épreuves et ses triomphes ont contribué à mettre le pays sur le devant de la scène mondiale.

L’autre argument de la candidature sud-coréenne reste sa réussite économique.

En quarante ans, le pays est devenu la dixième puissance mondiale notamment grâce à ses innovations technologiques et automobiles, portées par des champions nationaux tels que Samsung ou encore Hyundai. Étant 6e exportateur mondial avec 644 milliards de dollars, la Corée fait partie, depuis 2018, des pays peuplés de plus de 50 M d’habitants et ayant un PIB par habitant supérieur à 30 000 USD en dollars à côté des Etats-Unis, du Japon, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de l’Italie et de la France. Aujourd’hui, l’économie du pays à atteindre un PIB nominal de 1,66 milliard de dollars l’année dernière, contre 41 millions juste après la guerre en 1953. À cet effet, ces arguments économiques devraient sans doute faire réfléchir quant à la capacité de la Corée d’abriter l’Expo universelle 2030 à Busan.

Si l’Expo devrait avoir lieu du 1er mai au 31 octobre 2030, le pays hôte sera désigné dès novembre 2023, à Paris. Ainsi pour la tenue de cet événement mondial qu’est l’exposition universelle à Busan, le bureau de la candidature coréenne prévoit en tout, un investissement de 3.6 milliards de dollars.

World Expo 2030: South Korea plans a total investment of $3.6 billion.

South Korea is putting into action all the qualities that have made it a country to be reckoned with for nearly 70 years. South Korea has established itself as a country of technological innovation, a leader in robotics and of course a cultural powerhouse. Thus, the country of the cool morning in its plans to host as usual major global events such as the Olympics (twice) and the World Cup in 2002, has embarked on an ambitious project to host Universal Expo 2030, in its futuristic city Busan. Under the theme « Transforming our world, Navigating towards a better future », the authorities have made this bid a priority project under the Yoon Suk-yeol administration, and nothing is being left to chance.

With a population of more than 3.4 million, the city of Busan, the showcase for hosting World Expo 2030, is « a unique place in the history of South Korea. It is the main point of commercial and cultural interaction with the outside world for centuries. As such, this carbon-neutral city has an optimal geographical location at the intersection of the Eurasian continent and the Pacific Ocean, easily accessible from all parts of the world.

The experience of a country organizing world events, a strong argument for the South Korean bid

South Korea is in the thick of the battle to promote Busan’s bid to host World Expo 2030 so that the country can join the elite club of nations that have hosted this major event. Indeed, South Korea, being a country very used to hosting large-scale events, does not shy away from putting forward its organizational assets. The city of Busan, where the 2030 World Expo could be held, has in the past hosted the 2002 Asian Games and was also the host city for the 2002 World Cup and the site of the 2019 ASEAN-Korea Summit. Thus, these events and triumphs have helped put the country on the world stage.

The other argument for the South Korean bid is its economic success.

In forty years, the country has become the tenth world power thanks to its technological and automotive innovations, carried by national champions such as Samsung or Hyundai. Being the 6th largest exporter in the world with 644 billion dollars, Korea is, as of 2018, one of the countries with a population of more than 50 million and a GDP per capita of more than 30,000 USD, alongside the United States, Japan, the United Kingdom, Germany, Italy and France. Today, the country’s economy to reach a nominal GDP of 1.66 billion dollars last year, compared to 41 million just after the war in 1953. To that end, these economic arguments should no doubt give pause to Korea’s ability to host the 2030 World Expo in Busan.

While the Expo is expected to take place from May 1 to October 31, 2030, the host country will be chosen in November 2023, in Paris. Thus, for the holding of this global event that is the World Expo in Busan, the Korean bid office plans a total investment of 3.6 billion dollars.