Propos malveillants sur Zidane : Le Graët présente « ses excuses », sera « auditionné » mardi

0
649

Au lendemain de ses propos virulents à l’encontre de Zinédine Zidane sur RMC, Noël Le Graët a présenté ses « excuses » et reconnaît des « propos maladroits » dans un communiqué ce lundi.

Noël Le Graët demande pardon. Dimanche, Noël Le Graët, le patron de la Fédération française de football (FFF) a affirmé avec autorité sur RMC son choix de prolonger Didier Deschamps. Dans le même temps, l’homme de 81 ans a balayé l’hypothèse qui menait à Zinédine Zidane, provoquant avec ses déclarations un véritable tollé.

Interrogé sur les rumeurs qui lient Zidane au poste de sélectionneur du Brésil, Noël Le Graët a indiqué qu’il n’ avait « rien à secouer ». « Je ne l’aurais même pas pris au téléphone », a-t-il dit aussi à propos de négociations potentielles avec « ZZ » après la Coupe du monde après la finale perdue par les Bleus: « Je ne l’ai jamais rencontré et on n’a jamais envisagé de se séparer de Didier Deschamps ».

« Des propos maladroits »

Au lendemain de cette sortie fracassante, le président de la FFF reconnait des « propos maladroits » concernant Zidane et lui présente ses « excuses”, dans un communiqué transmis à l’AFP. « Je tiens à présenter mes excuses pour ces propos qui ne reflètent absolument pas ma pensée, ni ma considération pour le joueur qu’il était et l’entraîneur qu’il est devenu », affirme le patron du football français, au lendemain de déclarations polémiques portant sur l’ancien N.10 des Bleus et ex-entraîneur du Real Madrid.

Les déclarations de “NLG” ont secoué la France entière. Si Kylian Mbappé a rappelé que Zinédine Zidane “est la France” et qu’il ne fallait pas “lui manquer de respect”, la presse française et internationale n’a pas manqué de faire ses gros titres avec les déclarations de Le Graët et de l’attaquant parisien.

Ministre des sports, Amélie Oudéa-Castéra n’a pas manqué de critiquer aussi Noël Le Graët: « Déclarations à nouveau hors sol avec en prime cette fois un manque de respect honteux, qui nous heurte tous, à une légende du foot et du sport: un ‘président’ de la première fédération sportive de France ne devrait pas dire ça, a estimé la membre du gouvernement. Des excuses pour ce mot de trop sur Zinédine Zidane s’il vous plaît.« 

Le Graët auditionné mardi

Sous les feux des projecteurs depuis 24 heures, le président de la FFF le sera encore plus ce mardi puisqu’il sera auditionné par les enquêteurs chargés d’enquêter sur le fonctionnement de l’instance.

RMC