Electricité : le gouvernement CNRD régularise une facture impayée de l’ancien régime

0
763

Le Gouvernement régularise les factures d’EDG de la période de riposte économique à la crise sanitaire COVID-19 (Avril à Décembre 2020)

Dans le cadre de l’exécution du plan de riposte économique à la crise sanitaire COVID 19, le gouvernement avait pris des mesures d’atténuation des effets de la pandémie sur les populations. Pour l’électricité, le gouvernement s’était engagé à prendre en charge la partie sociale des factures d’EDG des clients d’Avril à Décembre 2020.

La mesure concernait les consommations domestiques facturées de 90 à 293 GNF / KWh.

Pour les consommations facturées à 336 GNF / KWh et plus, les factures n’étaient pas prises en charge.

A la sortie de la période d’accompagnement de l’État, les clients ont sur leurs factures des soldes relatifs à leurs consommations non payées par l’État. Cela a provoqué des incompréhensions chez des abonnés qui ont trouvé leurs soldes injustifiés.

En vue de régler définitivement cette situation et soulager le panier de la ménagère, le Gouvernement, fidèle à la vision du CNRD et sous le leadership de son Président, le Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition, Chef de l’État, Chef Suprême des Armées, a décidé de payer l’intégralité des factures sources de discorde entre l’EDG et ses clients.

L’engagement porte sur un montant total de Trois Cent Cinquante Six Milliards Cinq Cent Dix Millions Cinq Cent Soixante Dix Sept Mille Huit Cent Trente Sept (356.510.579.837) GNF.

Le Gouvernement précise clairement que seules les consommations impayées de la période prise en charge par l’État et qui continuent d’apparaitre sur les factures actuellement émises sont concernées.

Par ailleurs, en régularisant pour les populations les factures d’Avril à Décembre 2020, le Gouvernement invite l’entreprise EDG à procéder au recouvrement intégral de toutes les autres factures impayées. Il invite également les citoyens, clients d’EDG, à faire preuve de civisme en s’acquittant régulièrement de leurs factures de consommation d’électricité.

Le porte-parole du Gouvernement