samedi, avril 13, 2024

Grêve Générale : La synthèse de la mi-journée


Guinée-Conakry, comme annoncé, la grève générale illimitée appelé par le mouvement syndical de guinée a été observée à la lettre sur toute l’étendue du territoire national, ce lundi 26 février 2024. Cet autre lundi ne se ressemble pas aux autres, en Guinée toutes activités administratives, économiques ou sociales, ont été paralysés, circulation banques, boutiques, écoles, universités et magasins sont restés fermer.

D’après nos constats sur le terrain, si certains endroits de la capitale guinéenne ressemblent à des villes mortes, ce n’est pas tout à fait le cas dans certains quartiers ou communes. À cosa, Bambeto hamdallaye là-bas, ce sont des tensions qui règnent encore, suite au mot d’ordre de grève du mouvement syndical. Revenons à Kaloum, le centre administratif qui souvent s’en sorte bien dans ces situations pareilles. Cette fois-ci n’a pas été le bon, elle a été complètement affectée par cette grève, qui a paralysé tout sur son passage à savoir; Les activités quotidiennes, administratives et circulation ont été affectés. Les boutiques et magasins fermés.


Sur l’autoroute Fidel Castro, on constate une circulation quasiment légère inexistante presque, des boutiques et magasins fermés de ce côté également.


Sur l’axe le prince l’atmosphère est vive, les pneus sont brûlés çà et là sur la chaussée, les jeunes règnent en maîtres absolus.


Des affrontements ont éclaté dans l’après-midi dans certains quartiers sur la route le prince entre forces de l’ordre et manifestants.


À Cosa également, des blessées par balles ont signalés de même à hamdallaye sonfonia..Et par endroits des cas de morts auraient été signalés.

Des coups de fusils retentissent comme de la mélodie.


Même scénario à l’intérieur du pays, selon nos correspondants déployés, toutes les activités sont à l’arrêt. Comme pour vous dire, toutes les villes sont mortes par endroits.


À noter que, les structures syndicales comptent poursuivre leur combat jusqu’à la satisfaction de toutes leurs revendicatives.


Les points de revendications de ces camarades syndicaux sont entre autres :


La libération immédiate et sans condition du secrétaire général du SPPG, Sékou Jamal Pendessa en détention ; La révision du prix des denrées alimentaires de première nécessité; La libération de l’Internet et des ondes en Guinée; L’application intégrale du protocole d’accord sectoriel de l’Education signé le 27 octobre 2023 et l’application intégrale du protocole d’accord tripartite signé à la date du 15 Novembre 2023.
Nous y reviendrons !


Aboubacar Bangoura

Latest

Newsletter

spot_img

Don't miss

spot_imgspot_img

Financement de 20 milliards gnf : BNIG et FODIP s’activent pour fortifier l’économie guinéenne.

En ce début de semaine a eu lieu la mise en place d’une ligne de financement de 20 milliards de francs guinéens. La cérémonie...

Projet PIDACC : Publication de l’attribution du contrat relatif au recrutement d’un Consultant individuel chargé de la revue à mi-parcours du PIDACC-BN/GN

PUBLICATION DE L’ATTRIBUTION DU CONTRAT RELATIF AU RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT INDIVIDUEL, CHARGE DE LA REVUE A MI-PARCOUR DU PIDACC-BN/GN NOTE D’INFORMATION Secteur                                                   : Hydraulique                                                : Référence de...

Projet PIDACC : Avis d’Appel d’Offres Ouvert (AAOO) pour l’acquisition de kit de foin de brousse et presses à pagne incorporé

Avis d’Appel d’offres Ouvert (AAOO) Invitation à soumissionner (IAS) BIENS IAS N° : 01/MEHH/PIDACC-BN/GN Acheteur : Ministère de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures Projet : PROGRAMME INTEGRE DE...