lundi, juillet 15, 2024

Désinformation et Discours de Haine : l’ONU organise une discussion à Dakar

Dakar a récemment abrité une journée de réflexion avec les acteurs des médias sur l’intégrité de l’information face à la désinformation et aux discours de haine en vue d’assurer une plus grande liberté d’expression et une meilleure protection des journalistes au Sénégal.

L’événement de haut niveau a été organisé le 25 juin conjointement par le Bureau régional pour l’Afrique de l’ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et le Centre d’Information des Nations Unies à Dakar, en partenariat avec les associations de presse et avec une très forte implication du ministère de la Communication, des Télécommunications et du Numérique, dont le Ministre Alioune Sall a procédé à l’ouverture des travaux.

La rencontre a réuni des partenaires de premier plan tels que le gouvernement du Sénégal ; le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias ; l’Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne ; Reporters sans frontières ; la Convention des jeunes reporters du Sénégal ; l’Association des femmes de médias du Sénégal.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Ange Atta du HCDH a mis en lumière le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, lancé en 2012, visant à assurer un environnement sûr pour les journalistes à l’échelle mondiale, favorisant la paix, la démocratie et le développement.

En effet, cette initiative, soutenue par d’importants organismes de l’ONU et approuvée par des résolutions mondiales, répond au besoin crucial de sauvegarder la liberté d’expression et la sécurité des travailleurs des médias grâce à une coopération inter-agences, un soutien législatif et des partenariats.

M. Atta a également discuté des sessions de formation spécialisées tenues entre fin 2023 et 2024, axées sur la prévention des discours de haine et le renforcement des mécanismes de protection des droits de l’homme, en particulier pour les femmes journalistes.

« Malgré les progrès, des défis subsistent dans la couverture médiatique, notamment en matière de promotion de la cohésion sociale », a-t-il noté, soulignant l’importance de la collaboration entre les journalistes et les systèmes régionaux et internationaux pour aborder des questions telles que la désinformation et les discours de haine.

Principes mondiaux pour l’intégrité de l’information

Saisissant l’opportunité du lancement le 24 juin – la veille de la journée de réflexion – des Principes mondiaux des Nations Unies pour l’intégrité de l’information, par le Secrétaire général de l’ONU, Hiroyuki Saito, Directeur du Centre d’Information des Nations Unies à Dakar, a co-animé ainsi une session de vulgarisation de ces principes, faisant du Sénégal l’un des premiers pays à en tirer profit.

M. Saito a expliqué les défis de l’écosystème de l’information à l’ère numérique, notamment la désinformation, la mésinformation et les discours de haine, qui menacent la démocratie, les droits de l’homme, la santé publique et l’action climatique.

Il a mis en avant les cinq principes mondiaux : confiance et résilience sociétales, incitations saines, autonomisation du public, médias Indépendants, libres et pluralistes, et transparence et recherche.

M. Saito a encouragé les journalistes sénégalais à s’engager publiquement en faveur des Principes mondiaux, à les adopter et à les promouvoir activement comme cadre d’action immédiate. Il a souligné l’importance de former et de participer à des coalitions intersectorielles sur l’intégrité de l’information, de mobiliser diverses expertises et de garantir une participation significative des jeunes.

Défis et recommandations pour le secteur des médias

Dans son intervention, Mamadou Thior, Président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie, a annoncé l’achèvement des Assises nationales des médias. Lancée en octobre 2022, cette initiative a couvert divers aspects du secteur des médias, y compris les cadres institutionnels, juridiques et réglementaires, et la sécurité des travailleurs. M. Thior a souligné la nécessité d’une loi sur l’accès à l’information, une étape critique attendue depuis une décennie, pour améliorer la transparence et soutenir le rôle des journalistes en tant que lanceurs d’alerte clés.

Pour sa part, Migui Marame Ndiaye, Président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal, a appelé à la poursuite du plaidoyer en faveur de la liberté et de la protection des médias, en mettant particulièrement l’accent sur le renforcement des mesures de sécurité pour les journalistes.

M. Ndiaye a mis en évidence des conclusions alarmantes d’une étude impliquant 216 travailleurs des médias, révélant qu’un nombre significatif de reporters au Sénégal n’ont pas de contrats de travail. En particulier, 26% des répondants ont déclaré n’avoir aucune relation contractuelle avec leurs employeurs, et 70 à 80% des reporters manquent de sécurité d’emploi même après 10 à 20 ans de service.

« Il y a un besoin urgent d’application stricte des lois du travail et d’inspections régulières pour garantir que les entreprises de médias respectent les conditions de travail de base et les exigences de sécurité sociale. Bien que des progrès récents aient été réalisés grâce à l’intervention des inspections du travail, des améliorations significatives sont encore nécessaires pour protéger les droits et le bien-être des journalistes », a-t-il déclaré.

Il est attendu à la suite de la journée un partage des recommandations des travaux qui seront soumises au ministre de la Communication afin d’amorcer les réformes du secteur de la presse.

Un article produit par le Centre d’information des Nations Unies à Dakar.

Latest

Examens nationaux : Les statistiques du CEE et du BEPC officiellement connues.

Ce vendredi 12 juillet 2024, le patron d'u département...

Sénégal : Alioune Tine appelle aussi à la libération de Fonike Mengue et Billo Bah

Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom Center, a lancé un appel...

Allemagne : Guirassy est presque au Borussia Dortmung (Médias)

L’attaquant guinéen, auteur de 28 buts en Bundesliga la...

Sommet CEDEAO : ce qui a été dit sur la Transition en Guinée

Conakry, Guinée : le dernier sommet de la CEDEAO...

Newsletter

spot_img

Don't miss

Examens nationaux : Les statistiques du CEE et du BEPC officiellement connues.

Ce vendredi 12 juillet 2024, le patron d'u département...

Sénégal : Alioune Tine appelle aussi à la libération de Fonike Mengue et Billo Bah

Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom Center, a lancé un appel...

Allemagne : Guirassy est presque au Borussia Dortmung (Médias)

L’attaquant guinéen, auteur de 28 buts en Bundesliga la...

Sommet CEDEAO : ce qui a été dit sur la Transition en Guinée

Conakry, Guinée : le dernier sommet de la CEDEAO...

France : Macron demande à Gabriel Attal de rester premier ministre «pour le moment »

Emmanuel Macron demande à Gabriel Attal de rester premier...
spot_imgspot_img

Examens nationaux : Les statistiques du CEE et du BEPC officiellement connues.

Ce vendredi 12 juillet 2024, le patron d'u département de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a dévoilé à la télévision nationale les statistiques...

Sénégal : Alioune Tine appelle aussi à la libération de Fonike Mengue et Billo Bah

Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom Center, a lancé un appel vibrant au Colonel Président Mamadi Doumbouya de la République de Guinée, demandant la libération immédiate...

Allemagne : Guirassy est presque au Borussia Dortmung (Médias)

L’attaquant guinéen, auteur de 28 buts en Bundesliga la saison dernière, va s’engager jusqu’en 2028 avec le Borussia Dortmund qui a levé sa clause.  Le Borussia...